Vidéo de soutien, de magnifiques images cueillies sur la visionneuse du site :

Tout sur Google Earth

 

à la recherche des restes de “la chose”

Vous l’avez vu, ce rocher plus blanc que blanc qui aurait pu être sur la route de la Costa Concordia ?

2012-07-02_223856

2012-07-02_224549

cette couleur s’appelle, selon les normes en vigueur, “gainsboro”

2012-07-02_224112

2012-07-02_224306

et celle-ci : “beige”

Où est-il signalé sur ma carte iim-chart-74.pdf ce rocher si blanc que des mesures à la pipette me donnent une couleur différente du blanc le plus blanc du granite, les deux mesures ayant été faites dans les mêmes conditions sur l’écran ?

2012-07-03_071942

2012-07-03_071748

2012-07-03_071857

Avec le signe + sous-entendu devant “9,8” selon les conventions en usage sur les cartes nautiques est la distance (exprimée en mètres) entre la surface de la mer à marée basse et le haut du puits.

Ce cercle si parfait représente un puits de je ne sais pas combien de profondeur avec 9,8 mètres d’eau par dessus creusé par un outil créé par l’homme dans ce paysage sous-marin créé par des volcans. Pour chercher quoi ?

 

Dernière minute : d’après les journaux italiens, le Commandant SCHETTINO n’avait pas à bord de la Costa Concordia des Cartes correctes, pas celles qui sont imposées par les Lois et Conventions Maritimes de maintenant qui ont été rédigées en tenant compte des résultats de l’enquête sur la catastrophe survenue au paquebot le Titanic, il y a juste 100 ans cette année.

2012-05-31_230852

2012-05-31_230814

Mais… mais… ce n’est pas la carte que j’ai !

, ,

  1. #1 par krn le 5 juillet 2012 - 20 h 08 min

    J’avais aussi repéré cette tache blanche. Il ne s’agit certainement pas d’un rocher, mais plutôt d’un bateau. Le site est connu pour sa faune et sa flore sous-marine et un club de plongée y est pratiquement tous les jours. Le récif heurté par le Concordia était sous l’eau, l’endroit où se situe le morceau encastré dans la coque est nettement sous la ligne de flottaison. De plus, des photos antérieures à l’accident ne montrent rien à cet endroit.
    La bataille contre la rumeur est une chose difficile et les premières impressions restent dans les mémoires. Il est à souhaiter que la lumière soit faite sur ce dramatique 13 janvier et que Costa prenne sa part, car tout n’est pas clair, à commencer par les félicitations que la compagnie adressait à Francesco Schettino sur son blog pour l’inchino devant une autre île italienne qui avait contribué à la publicité. L’inchino était en effet, jusqu’à maintenant, un moyen bon marché de populariser les croisières sur ces superbes palaces flottants.
    Cet article avait été retiré, mais face à la pression des lecteurs, il a été republié.

    • #2 par Monique-Mauve le 5 juillet 2012 - 20 h 37 min

      Alban, ce n’est pas un bateau, j’ai pu agrandir, je prépare un billet là-dessus.
      Ce n’est peut-être pas « la chose » mais il apporte son petit enseignement. J’espère le sortie dans la soirée.
      Vérifie Google Earth : il y est et la Concordia n’y est pas encore, ils n’ont pas actualisé depuis je ne sais combien de temps.
      Pour l’inchino, le nombre de vidéos sur un inchino qui sort sur YouTube est impressionnant.

      Il y a du nouveau http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/costa-concordia-contraintes-allegees-pour-le-commandant-qui-nie-etre-un-lache-05-07-2012-2078587.php

      • #3 par krn le 5 juillet 2012 - 20 h 55 min

        Je me suis trompée d’endroit pour répondre, je suis désolée, manque d’habitude. Ma réponse est plus bas.

    • #4 par Monique-Mauve le 5 juillet 2012 - 21 h 20 min

      Il faut regarder la vidéo jusqu’au bout pour s’en rendre compte. J’aimerais bien savoir ce qu’il y a maintenant à cet endroit-là parce que la Concordia n’y est pas encore, devant la pointe Gabbiabara sur les grossissements de la fin.

      • #5 par krn le 5 juillet 2012 - 21 h 41 min

        Il n’y a rien, justement. Et je ne parle pas de Google Earth, mais de photographies. par exemple, ici :

        le 4 janvier 2012.

    • #6 par Monique-Mauve le 5 juillet 2012 - 21 h 22 min

      Je m’en suis aperçue parce que je cherchais le rocher qui est encastré dedans pour comparer sa couleur à celle de l’écueil blanc.

  2. #7 par Al. le 4 juillet 2012 - 15 h 51 min

    Je me suis interrogé aussi sur la présence de cette tache blanche sur Google Earth. Il ne s’agit sans doute pas d’un rocher. Les images datent du 19/09/1995, soit il y a sept ans et sur des photos prises entre 2010 et 2012 qu’on trouve sur le web, rien n’apparait. En outre, n’oublions pas que le navire a touché un écueil situé plusieurs mètres sous la ligne de flottaison, qui ne pouvait donc pas apparaître aussi clairement.
    Cette tache a sans doute à voir avec le puits situé dessous, peut-être un dégagement de gaz qui aurait fait des bulles en surface. J’ai cherché, sans résultat, ce qu’on avait extrait de ce puits et jusqu’à quand.

  3. #8 par monbanc le 4 juillet 2012 - 10 h 37 min

    Bonne journée Monique, on peut dire que tu défends ce capitaine avec la rage d’une lionne 🙂
    Passe une belle journée

    • #9 par Monique-Mauve le 4 juillet 2012 - 12 h 46 min

      Il est ingénieur en électronique, c’est un scientifique au départ. Moi aussi.

      J’ai connu les débuts de l’électronique avec le neveu de Monsieur COTTON, celui de la balance de COTTON qui permet de mesurer l’intensité d’un champ magnétique. Il était passionné, il venait après sa journée de travail, il nous faisait cours à 7, 8 heures du soir, on rentrait de nuit, mais ça valait le coup.Les diodes … étaient de grosses lampes de verre avec des électrodes dedans qu’il fallait polariser comme il faut en T.P. d’après tout un faisceau de courbes. Maintenant, les composant sont miniaturisés et programmables. J’ai appris ça en allant participer à un PPCP au BEP électronique avec les collègues du professionnel quand je faisais fonction de secrétaire auprès du Proviseur Adjoint.
      Et les photopiles, qu’on voit sur les toits en panneaux solaires, ont été mises au point sur le toit-terrasse du bâtiment 5 de la Fac Saint CHARLES pendant que j’étais en 3ème cycle en DEA d’électricité avant mai 68.
      Après, j’ai été reçue 15ème de France au concours de PEG de CET la même année qu’au CAPES. J’avais été admise à l’EN de St DENIS en spécialité électronique.
      Tu comprends mieux ? J’ai pris une photo de la Fac et on voit bien le bâtiment 5 le jour où je suis allée voir la Costa Serena à quai, je vous le montrerai, entre deux billets.

      Bonne journée à vous tous, en Belgique.

    • #10 par krn le 5 juillet 2012 - 20 h 48 min

      Al. aussi pense qu’il s’agit d’un bateau ?
      Je trouve cette réponse intéressante, j’attends la publication.

      • #11 par Monique-Mauve le 5 juillet 2012 - 21 h 09 min

        Vous vous habituerez, krn. Vous verrez, on s’y fait, nous venions de Windows Spaces et finalement, nous y sommes arrivé(e)s.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :