La CONCORDIA a franchi le lit du vent

Il y avait une très jolie expression sur l’article technique de l’Association des Commandants de FRANCE : « le lit du vent »
Un sujet de défi de créas du temps des Oufs et de SPACES.

En ces temps d’avant NOËL, elle me fait penser à l’ange des crèches, à notre ange Bouffarel, celui qui souffle la tramontane en LANGUEDOC … Bouffareù pour le Mistral en PROVENCE.
Les anges dorment-ils dans un lit ? comment est-il, le lit des anges ?

En cherchant ce que cela pouvait bien vouloir dire plus précisément, je suis tombée par hasard sur cet article qui m’a ouvert des horizons : Montgolfiades de ST EMILION : dans le lit du vent avec les « vieux brûleurs »

Voici l’extrait qui a fait « tilt », un exemple : 

« La montgolfière se coule dans le lit du vent. Car « une montgolfière, ça ne se dirige pas », avertit Patrick, le commandant de bord. »

Un mobile qui ne se dirige pas ne peut pas sortir du couloir d’air dans lequel il se trouve.

Monsieur Bernard GILAND, à la fin de son analyse de  l’accident de la COSTA CONCORDIA disait ceci :

 « Le Concordia dérive SSW et s’échoue à 22h58 soit environ 45mn après avoir passé le
lit du vent et en ayant parcouru 1′ vent de travers en suivant une route fond SSW.

Je ne me souviens pas avoir vu un navire sans vitesse franchir tout seul le lit du vent. »

Et le journaliste des montgolfières de St EMILION enfonce le clou :

« Quand on voyage en montgolfière on sait d’où on part mais on ne sait pas nécessairement où l’on atterrit. »

Le vent soufflait ENE ( en venant de Est – Nord-Est) avec une vitesse de 15 nœuds lors de l’échouement (?) – échouage (?).

Non, ce n’est pas pareil, l’un est subi et l’autre est maîtrisé.
Superposons une Rose des Vents rudimentaire et un extrait du rapport des experts qui montre la trajectoire finale de la CONCORDIA :

Le souriceau a calé sa Rose des Vents sur une croix du quadrillage de la carte marine et le hasard a bien fait les choses.
Peu après le black-out, le paquebot géant est allé contre le lit du vent jusqu’au point où il lui fallait tourner pour remonter le vent et après le tournant à plus de 180° – puisque nous voyons une boucle  – aussi pour revenir en face du port.
Poussé par le seul vent, il ne serait jamais descendu vers le sud à ce point.
Respect au technicien en électricité qui a tenu en place un tournevis à manche isolant entre deux plots que différenciaient 440 V pendant tout le temps de l’échouement pour obliger le générateur d’urgence à fonctionner jusqu’à deux doigts d’une explosion qui leur aurait coûté la vie à lui et à son compagnon.
Parce que c’est grâce à cela qu’au moins un des propulseurs d’étrave a fonctionné tout le temps jusqu’à la pointe GABBIANARA et que, sous le Commandement de Francesco SCHETTINO, tout l’équipage, du plus petit au plus grand, a réussi à ramener le bateau près de la côte pour tenter de préserver la vie du plus grand nombre de ceux qui étaient à bord.
 

, , , , ,

  1. #1 par claudielapicarde le 21 décembre 2013 - 17 h 09 min

    Le lit du vent, le lit de l’eau quand tu es prise dedans tu dois suivre, pas moyen d’en sortir.
    Bises et bon noël.

    • #2 par Monique-Mauve le 21 décembre 2013 - 18 h 37 min

      Nous autres, souricettes, c’est sûr. Bisous Claudie, bon Noël.

  2. #3 par krn le 21 décembre 2013 - 9 h 40 min

    Le lit du vent, c’est comme le lit de la rivière, là où il circule. Utiliser le vent et les courants, c’est le B A BA de la marine avant qu’on ne mette des moteurs dans les navires.
    Mais en imaginant qu’on donne des avirons à tous ces passagers « en galère » on aurait rejoint la côte bien plus rapidement. Après le naufrage volontaire, un nouveau thème pour une prochaine croisière ? Payez et Ramez !

    • #4 par Monique-Mauve le 21 décembre 2013 - 10 h 46 min

      Tu sais que s’ils avaient été occupés à quelque chose, peut-être que la panique aurait été plus longue à venir ?

  1. COSTA CONCORDIA : usines à mensonges, sauveurs du monde du travail | Monique-Mauve
  2. Le malheur du Commandant SCHETTINO | Monique-Mauve

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :