Mais oui, il y avait 149 autres personnes sur la dernière chaloupe de droite,

dont Katia KEYVANIAN, dont la réaction sur son mur Facebook devant ce qui a suivi sur les médias de son pays l’accident de la CONCORDIA a été publiée tout de suite par le journal Esclusivista.it auquel elle avait été communiquée sur sa page Facebook aussi dans un commentaire de Monsieur Pietro DI GITOLAMO qui l’y a copiée/collée.

L’information a été reprise par certains journaux français, mais il y a tellement longtemps que le souriceau de bord a souhaité se rafraichir la mémoire.

 « Malheureusement, je ne peux pas donner de nom ni montrer de photographies, parce que j’ai perdu mon appareil photo en mer. 

 Je suis Katia KEYVANIAN (GMS – son métier) embarquée dans la journée du 13 janvier pour remplacer la collègue qui était sur la Concordia.

 J’écris seulement deux lignes parce que je dois prendre mon train pour rentrer chez moi !!!

  J’aimerais bien être invités chez/avec Messieurs GILETTI, MENTANA, VINCI et tous ces autres journalistes qui, sans savoir le pourquoi, sans avoir vérifié leurs sources ni les nouvelles qu’ils annonçaient ont écrit et affirmé une montagne d’IDIOTIES !!!

 Je voudrais bien pouvoir répondre aux flots d’idioties et d’inepties qui ont été proférées !

  Pour le moment, je ne dirai qu’une seule chose et j’en écrirai un peu plus dès que je le pourrai.

Nous avons évacué, dans l’obscurité, avec le navire couché sur le flanc, 4000 personnes en moins de 2 heures !!!

 C’est une chose que n’auraient jamais pu faire des personnes incompétentes.

 Ce n’est pas vrai que le Commandant soit tombé parmi les premiers, j’y étais sur la dernière chaloupe, et lui, il restait là, cramponné à la rambarde du pont 3 pendant que le navire s’enfonçait.

 HONTE A VOUS JOURNALISTES INCOMPÉTENTS qui avez écrit qu’il est tombé bien avant !!!

 J’y étais sur la chaloupe, celle qui, pendant qu’elle s’éloignait, a failli être écrasée par la grue du navire en perdition qui a été à deux doigts
d’en percer le toit.

 Nous avons hissé à bord de la chaloupe un tas de passagers qui étaient tombés à la mer, et alors que nous déshabillions une jeune fille trempée pour la recouvrir d’une couverture de survie, un passager trouvait le moyen de filmer la scène avec son téléphone portable !!!

 HONTE A VOUS !!!
 Nous avions lancé une bouée de sauvetage à la mer et pendant que nous remontions un monsieur à bord, moi ayant noué le cordage à mon poignet pour pouvoir tirer dessus avec un peu plus de force, un autre monsieur qui prend la photo !!
 HONTE A VOUS !!!
Nous avons dû gérer un troupeau de moutons en pagaille, et vous dites que c’est nous qui avons été incompétents ??!
 HONTE A VOUS !!!
Pendant que, toute penchée, je faisais monter sur la chaloupe pour évacuer une par une des personnes qui se poussaient et hurlaient, il m’arrive un homme grand et gros, de toute évidence un passager, avec la cigarette au bec.
  Quand je lui ai demandé : « mais nom de nom qu’est-ce qui vous prend de fumer dans la situation où nous sommes, le navire couché, dans l’obscurité, avec le carburant qui pourrait s’échapper !! » j’ai eu pour toute réponse : « c’est pour mon stress » !!!!!!!!!!!!!
  Je n’ai qu’un seul mot à ajouter, avant de rater mon train :
 
 nous avons travaillé pour nos hôtes, pour les sauver et les amener en sécurité, et s’ils sont sauvés, c’est uniquement à nous qu’ils le
doivent, à tout l’équipage qui a tout fait.
 nous ne demandons pas de remerciement, NON, nous n’avons fait que notre devoir, mais nous ne voulons pas non plus entendre toutes les
absurdités, inepties et mensonges que vous avez proférés pour faire un scoop ou une émission.
 
 4000 PERSONNES EN 2 HEURES, DANS L’OBSCURITÉ … AVEC LE BATEAU COUCHÉ, NOUS LES AVONS RAMENÉS A TERRE, NOUS, ÉQUIPAGE DE LA CONCORDIA, ILS NE SONT PAS TOMBÉS DIRECTEMENT SUR LA PLAGE AVEC LEURS PETITS SEAUX, LEURS PETITES PELLES ET LEURS RATIONS DE MOULES ! 
C’est nous qui les y avons ramenés !!! 
  Je profite de cette occasion pour remercier tous les habitants de l’île du GIGLIO, ainsi que Monsieur le Maire, qui est monté à bord, pour vérifier la situation (ne sachant pas qui il était, je l’ai réprimandé parce qu’il ne portait pas de gilet de sauvetage !) 
 Je remercie tout le monde de tout mon cœur, tous les habitants de l’ile qui ont travaillé pour nous tous, avec la plus grande disponibilité, nous donnant leurs couvertures multicolores faites au crochet, cherchant des chargeurs de batterie pour les téléphones portables, et bien plus encore.
Merci à eux tous. 
 Maintenant, je cours prendre mon train et je rentre chez moi.
 

 A bientôt. 

 Oh, j’oubliais … 

à tous les autres,
je leur dis
:
 

HONTE A VOUS !!! »


Bibliographie en français :

http://www.courrierinternational.com/article/2012/01/16/concordia-nous-nous-sommes-mis-en-quatre-pour-sauver-les-passagers  (du groupe Le Monde)

, , , ,

  1. #1 par claudielapicarde le 28 octobre 2013 - 17 h 00 min

    Les personnes présentes peuventparler les autres ne rapportent que des « on dit », bonne semaine.

  1. Les témoins de la défense | Monique-Mauve

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :