Il était une fois un sous-marin

un conte du temps où le mot morale n’attirait pas des regards incompréhensifs chez les adultes pour toute réponse et où on racontait des histoires vraies aux enfants.

Il était une fois un très vilain bulbe d’étrave

— comme celui qu’on voit juste quand le CONCORDIA a basculé sur les photos en noir et blanc ? avant qu’elle se pose au fond ?

— oui, mon fils. Un très vilain bulbe d’étrave qui voulait aller tout seul où il voulait. Un jour, il a quitté son paquebot tout blanc

— il était rouge, hein, papa ?

— il s’est camouflé pour qu’on ne le voie pas, mon fils, il est devenu pareil au fond de la mer. Et il est parti jouer avec d’autres bulbes d’étrave « perdus »

— comme dans PETER PAN ?

— oui, mon fils. Le vilain bulbe d’étrave ne savait pas bien nager, tout seul

— forcément, il nageait toujours en surface avant, là il allait où il veut !

— oui mon fils, maintenant, il pouvait aussi plonger. Il s’est empêtré dans un chalut

— un filet de pêche qu’on traine profond ?

— oui mon fils, dans l’un des câbles qui le tirent. Et il ne s’est pas arrêté pour couper le câble.

Il a continué à avancer, à une vitesse folle. Les marins qui étaient à bord ont juste eu le temps de dire à la radio « on coule ! on est attiré vers le fond !  » Les autres pêcheurs qui travaillaient dans la même zone les ont entendus. Il y en a un qui est mort noyé à 2 m de la porte ouverte tellement c’est allé vite.

— Papa, comment appelle-t-on un bulbe d’étrave qui plonge ? c’est un autre bateau ?

— oui, mon fils, c’est un autre bateau, c’est un sous-marin, mon fils.

— Et comment s’appelait-t-il lui ? tous les bateaux ont un nom !

— on ne sait pas, mon fils, il ne s’est pas encore dénoncé.

— le chalutier, papa ?

— il s’appelle le BUGALED BREIZH, les enfants de BRETAGNE, ils sont tous morts et lui aussi, il fera juste 10 ans demain.

R.I.P.

, , , ,

  1. #1 par Ky@ la mouette le 17 janvier 2014 - 12 h 50 min

    Merci à toi je vais m’occuper un jour de cela! Bises

  2. #3 par giselefayet le 16 janvier 2014 - 21 h 07 min

    Oui c’est quand même incroyable cette chape de silence sur ce drame , comme tu le notes l’océan est suffisamment grand pour faire des manœuvres sans risquer d’effets collatéraux . Je regardais sur internet tous les sous marins suspectés il y en a une ribambelle, mais aucune preuve et une obstruction quasi permanente pour l’enquête . à suivre
    Bonne soirée
    Bisous

    • #4 par Monique-Mauve le 16 janvier 2014 - 23 h 58 min

      Oui, obstruction, obstructions … ??? Bonne soirée Gisèle. Bisous

  3. #5 par claudielapicarde le 16 janvier 2014 - 16 h 13 min

    C’est un sous marin c’est certain mais de quelle nationalité? Il ne peut pas ne pas savoir que c’est lui mais comme il se retranche derrière le secret défense j’imagine que l’affaire sera classée et c’est une honte.
    Bon jeudi.

    • #6 par Monique-Mauve le 16 janvier 2014 - 16 h 39 min

      Il y a un gros soupçon sur le français. Ce sont des sous-marins de l’armée, c’est presque une redondance d’écrire ça.
      Ce n’est pas facile, dans l’armée, de faire comme les marins du POTEMKINE.
      Espérons que l’affaire ne sera pas classée aussi facilement que cela, on est en temps de paix, tout de même.
      On doit pouvoir mettre un orteil dans l’eau sans que d’autres soucis s’ajoutent aux méduses, requins, courants, lames de fond et autres dangers naturels.
      Bisous Claudie.

  4. #7 par mariejo64 le 16 janvier 2014 - 11 h 58 min

    c’est vrai et ce sous-marin n’a jamais été inquiété ! Secret d’État ? de quel pays ? Une honte. Un drame horrible, mais un drame peut-il être autre qu’horrible ? Les occupants du sous-marin ont bien dû sentir quelque chose, non ? J’ai lu pour ta tante, pauvre femme, elle n’en a pas fini avec cette hanche ! La faute du chirurgien ? Du radiologue ? Là aussi, personne ne dira rien, tu peux en être sûre ! Tout se passe dans les bas-fonds ! bises

    • #8 par Monique-Mauve le 16 janvier 2014 - 12 h 35 min

      Il y avait trois sous-marins : un américain, un anglais et un français, dans l’ordre alphabétique.
      Un exercice de l’OTAN. Sur terre, les entrainements de l’armée se font dans des zones interdites aux civils, je pense au plateau du LARZAC dans mon jeune temps.
      Je comprends bien qu’il faut faire des exercices pour s’entraîner, je ne vois pas comment on pourrait passer le BAC sans faire des tas d’exercices en classe et à la maison ou au café avec les copains. Pour dire la même chose sur un sur un terrain plus neutre, les supporters de foot les plus passionnés vont voir les entraînements de leur équipe favorite.
      Par contre, il y a sûrement suffisamment de surface immergée sur le globe pour aller les faire là où il n’y a personne de civil ! ce sont des exercices, pas des actes de guerre !

  5. #9 par Ky@ la mouette le 16 janvier 2014 - 11 h 15 min

    Mais keskec’est que cette présentation ??? tu as fait quoi pour en arriver là ? Bisous

    • #10 par Monique-Mauve le 16 janvier 2014 - 12 h 43 min

      J’ai pris à la boutique l’abonnement de présentation personnalisée 🙂 ça me permet d’utiliser la police Arial, entre autres, qui est bien lisible pour les personnes qui sont malvoyantes. Et puis j’ai été obligée de mettre un peu les mains dans le code. Je vois un saut de ligne qui m’a échappé à la publication, sapristi ! Je l’aurai, mais peut-être pas du premier coup 🙂

      Tu te souviens de mon titre chez SPACES ? c’était « Bracelets Brésiliens pour tous » et il y a toujours en ligne les fiches lisibles par les lecteurs BRAILLE des bracelets « visibles » au doigt et la façon de les réaliser. J’ai suivi mon idée.

      Ce n’est pas tellement cher et renouvelable chaque année.

      Bisous.

  6. #11 par Monique-Mauve le 16 janvier 2014 - 10 h 19 min

    lien vers le document nouveau sur cette affaire sur la page
    https://moniquemauve.com/doc-cconcordia/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :