Dites-moi, entre nous, maintenant que presque 8 mois sont passés depuis cette nuit noire de janvier 2012,

, ,

  1. #1 par Al. le 3 septembre 2012 - 17 h 16 min

    La question est subtile. A ne pas confondre avec « Qui a sauvé les 4000 personnes ? ». J’ai voté en mon âme et conscience, mais vu ce qui arrive, j’en viens à regretter que ce navire n’ait pas chaviré avec sa charge humaine, son équipage et son capitaine 500 m plus à l’est. Qui sait, on aurait peut-être réussi à sauver 32 personnes…

    • #2 par Monique-Mauve le 4 septembre 2012 - 7 h 39 min

      Je te remercie d’avoir voté.
      Je vais te dire comme à mon docteur au décès de ma mère : on ne peut pas sauver tout le monde à chaque fois. Tu te rend compte de ce que ça fait comme résultat en pourcentage ? du 99%. Un pourcentage d’erreur de 1%, ce qui est inévitable lors des mesures en labo en sciences.
      Bon sang ! la société actuelle est permissive, et je sais de quoi je parle. Et elle ne serait pas fichue de comprendre que le Commandant SCHETTINO a réalisé un véritable miracle ?
      Des clous pour les 32 sauvés. Quand il a eu fait le zigzag qui évité une hécatombe, la Concordia avait franchi une courbe de niveau sur l’enregistrement du radar.
      A 500 m plus à l’est, c’est là où elle aurait du être en gros. Il y avait assez de fond pour qu’elle se retourne complètement, avec toute l’eau qu’elle embarquait dans la cale. Et après, descente vers le fond pour TOUT LE MONDE. Piégés vivants. Noyés à plus de 4000 ensemble. En bonne compagnie, avec le bouc émissaire de service, mais je te parie qu’ils préfèrent quand même être vivants.
      C’était ou vivants avec lui, ou noyés avec lui, lentement le temps que l’eau arrive partout, en ayant bien le temps de s’en rendre compte. On ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre.
      Le Commandant SCHETTINO est vivant et ça fait partie du paquet-cadeau. A eux de voir s’ils dépassent le stade de : « je veux des sous parce que ça me confirme que tout ça était bien réel, que j’ai eu un accident dont tout le monde ne s’est pas sorti et que c’est pénible à vivre pour moi » pour le rejoindre dans le stade suivant : « je voudrais sincèrement que la vérité quelle qu’elle soit soit trouvée, dite, étudiée et qu’on prenne les mesures pour que cet accident-là ne se reproduise jamais ».

      • #3 par Al. le 4 septembre 2012 - 15 h 37 min

        Oui, le navire aurait chaviré, c’est certain et avec lui tous les passagers, pendant que Costa Croisières discutait de ce qu’il fallait faire ou non et donnait l’ordre d’effacer les données des 12 dernières heures.
        Je comprends ton point de vue, mais si on prend les chose de cette manière, on ne pardonne pas non plus aux sociétés industrielles du monde dit civilisé de laisser mourir des centaines de milliers d’êtres humains de faim et de soif. la famine n’est pas naturelle, elle a été créée par l’homme et pour chaque mère qui voit son petit affamé et décharné s’éteindre dans ses bras, c’est une tragédie personnelle et non un drame collectif. Des tragédies, il en faut, pour secouer l’immobilisme. Alors les 52 bébés du Concordia, c’est anecdotique. S’il y avait eu plus de 4000 morts, ça bougerait plus que ça.
        Qui sait s’ils préfèrent ? Ils n’ont pas testé l’autre côté, ou du moins, ils ne s’en souviennent plus. Si un jour je meurs noyé, ma dernière pensée sera pour la mer, qui m’a rendu heureux, qui m’a fait vivre et qui me reprend et je me laisserai emporter.

      • #4 par Monique-Mauve le 4 septembre 2012 - 17 h 56 min

        Pour chaque mère qui voit son petit mourir lentement aussi de faim dans ses bras, nous avons envoyé depuis le Collège de Bergues qui a été mon second poste des tas de paquets de vivres (pâtes, riz…) les parents d’élèves ont fait des gâteaux que nous achetions par morceaux pour notre goûter et j’ai personnellement donné des tas de petits napperons aux navettes, pour la famine et aussi pour des affaires scolaires et un puits. Et les vivres ont été prises par l’armée adverse qui mourrait de faim aussi, et les sous ne sont jamais arrivés là-bas, employés à faire fonctionner les organisations humanitaires. La télé a montré la chose et les enfants en ont pleuré d’impuissance.
        Alban, on ne peut pas prendre à notre compte toutes les misères du monde.
        Toi, tu aimes la mer et elle doit bien te le rendre.
        Mais les passagers de la Concordia sont venus dans un hôtel flottant, certains pour rester enfermés dans les théâtres ou Casinos à longueur de journée et de nuit. Certains la considéraient comme une boîte de nuit qui aurait aussi bien pu être sur terre. Ne me dis pas qu’ils auraient apprécié de reposer en mer !
        Costa Croisières ou autrui pouvait donner l’ordre d’effacer tout ce qu’ils voulaient. Les magistrats ont accès à des données effacées sur les terminaux. On l’a bien vu en France lors de l’affaire DSK l’an dernier. Tout remonte toujours et particulièrement rapidement maintenant, depuis l’avènement du Web.
        Je ne sais pas combien de temps après le naufrage du Titanic la Convention SOLAS a été appliquée, mais je sais que les travaux pour tirer les enseignements de la tragédie du Giglio ont déjà commencé de divers points de vue sur la terre d’Italie et que les Commandants savants qui étudient le point de vue professionnel sur le simulateur d’AMSTERDAM ont hâte que le Commandant SCHETTINO puisse les rejoindre dans leurs travaux.
        La machine est en route. Que le grand public suive ou non, elle avancera pour les professionnel et au fond, c’est bien ce qui compte.
        Comment peux-tu dire qu’une seule vie qui commence est anecdotique ?
        Si un bébé qui meurt est bien un drame personnel, un bébé sauvé d’une mort certaine et horrible pour un terrien est non moins un miracle personnel !
        Ils ont oublié ? quelque chose me dit qu’avant la fin du mois ça va leur revenir et que ce ne sera peut-être pas tous les jours facile à vivre non plus.

    • #5 par Monique-Mauve le 4 septembre 2012 - 7 h 45 min

      Y compris les 52 bébés qui sont bien vivants. Tu regrettes qu’ils aient été sauvés aussi ?

      • #6 par Al. le 4 septembre 2012 - 15 h 43 min

        J’ai répondu aux deux questions ensemble. C’est sûr que si je m’y étais trouvé, j’aurais donné ma vie pour sauver ces 52 enfants, mais qu’ont fait ceux qui ont repoussé Dayana ? Elle n’était pas bien grande du haut de ses 5 ans. C’est flagrant, non assistance à personne mineure en danger. Si c’était ma fille, je tuerais un par un tous les passagers survivants qui ont embarqué sur le canot où elle devait prendre place. Ça n’apaiserait pas ma douleur, mais ça ferait un exemple.

      • #7 par Monique-Mauve le 4 septembre 2012 - 18 h 08 min

        Alban, un bon bilan tient compte de ce qui est négatif ET de ce qui est positif. Au delà l’aspect mathématique que j’ai opposé en d’autre temps aux forcaioli dans mon italien hésitant, il y a un souci de réalisme, d’objectivité qui ne serait pas passé dans les premiers temps, quand les réactions de tous étaient épidermiques.

        Le temps a passé maintenant. Le Commandant SCHETTINO a fait 6 mois de claustration. Le droit côtier français lui aurait imposé 8 mois en tout pour avoir eu un accident avec des décès, bonne conduite, il serait donc aussi libre en France. C’est tout.

        Il est peut-être temps de se montrer positif et constructif pour tout le monde, ne crois-tu pas ?

        Ou bien ne sommes nous plus dans un pays de Justice égale pour tous et appliquée dans l’intérêt général par des Magistrats professionnels ? Si c’est le cas, j’ai sauté un épisode et je ne suis pas au courant.

      • #8 par Al. le 4 septembre 2012 - 21 h 36 min

        La France n’est évidemment pas un pays de justice, il faut ouvrir les yeux. Les enfants tués par les bombes françaises en Libye ne l’ont été que pour des intérêts sordides.
        On ne me fera pas croire que ce qui sortira de l’enquête du naufrage ne servira pas les intérêts de l’industrie des croisières.
        On sait tous que c’est le gigantisme qui crée les conditions des grandes catastrophes, qu’elles soient maritimes ou non, mais personne n’y mettra un frein, car trop d’intérêts financiers sont en jeu. Et je peux prédire que ce naufrage n’était qu’un coup de semonce.

      • #9 par Monique-Mauve le 7 septembre 2012 - 7 h 47 min

        La plus grande catastrophe de l’histoire de Marseille, si je me souviens bien, a été créée par le virus-bactérie-machin de la peste.
        VRAI-FAUX (barrer la mention inutile)

      • #10 par Monique-Mauve le 7 septembre 2012 - 7 h 50 min

        C’est toute la vie du Commandant SCHETTINO la croisière, leur intérêt est donc commun si tu veux bien le reconnaitre.
        VRAI-FAUX (barrer la mention inutile – si FAUX expliquer pourquoi)

      • #11 par Al. le 7 septembre 2012 - 11 h 19 min

        Je n’encombrerai pas ton blog avec les kilomètres de frappe nécessaires pour répondre aux nombreux défis que posent tes deux derniers commentaires. Mais nous en reparlerons, d’une manière ou d’une autre. 😉

      • #12 par Monique-Mauve le 7 septembre 2012 - 18 h 23 min

        Chiche.

  2. #13 par claudielapicarde le 21 août 2012 - 13 h 11 min

    Bonne journée Monique, j’ai voté.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :