Emission télévisée du premier anniversaire, le 13 janvier 2013

analyse de l’accident de la Costa Concordia par des professionnels de la mer Canadiens

Decouverte – 2013-01-13 – Costa Concordia Le fil des evenements

il y a la possibilité de visionner cette vidéo en plein écran

Programme de la vidéo :

Rappel de l’accident

(ancien)

Conclusions de l’enquête technique préliminaire

(extraits)

Interview en anglais du Commandant SCHETTINO à CBC,

sous-titrée en français (extrait)

Interprétation de la réaction des gens à l’évènement ainsi que l’ interprétation d’une catastrophe de ce genre en général par Christine CHAUVIN, psychologue à l’Université de Bretagne-Sud à 06:50 environ

Déclaration ancienne du PDG de Costa Croisières Monsieur FOSCHI (extrait) qui charge son Commandant

Erreur humaine de la personne qui est en première ligne : a 09:26 un travail très clair à partir des données de la boite noire (radar + cadrans de direction) montre l’erreur du timonier qui corrige tout de suite mais la Concordia a trop tourné dans le mauvais sens et ne se redressera pas à temps pour éviter le troisième écueil du Scole – et c’est l’accident.

Erreur humaine latente présente depuis très longtemps : la coutume de l’inchino

La formation des jeunes Officiers de passerelle qui sont restés passifs devant le danger par le Capitaine Christian OUELLET formateur au Centre de simulation et d’expertise maritime de QUEBEC à 11:00 environ

attention : c’est différent au suivant les pays

Les outils de navigation ont-ils été mal utilisés par l’équipe de la passerelle ? par le Capitaine Daniel OUIMET, président de la Corporation des Pilotes du Bas-Saint-Laurent

les cartes marines électroniques et l’ECDIS, les alarmes automatiques et programmées

les failles des données peuvent conduire à une erreur sur la position du navire

il faut que les Officiers de passerelle vérifient toutes les données obtenues par électronique sur les cartes papier

Y a-t-il eu défaillance de la Concordia elle-même ? par Paul E. BARBEAU, ingénieur et architecte naval NAVTECH, QUEBEC

le marché a changé, les avions ont remplacé les transatlantiques, désormais les paquebots géants sont tous conçus pour la croisière

Changements de règlementation par Pascal RHEAUME, formateur, Centre de formation aux mesures d’urgence, Institut maritime du QUEBEC

comment gérer les crises et anticiper le comportement des passagers alors que :

     –  de 50 à 70 % des gens qui attendent des instructions et demandent à être dirigés

     –  de 10 à 30% des gens qui vont chercher à faire quelque chose, comme des policiers, des pompiers, des infirmières, des médecins, qui vont vouloir aider la situation

     –  3% de gens qui, quand l’évènement va se passer, vont paniquer, ils vont développer la panique, elle va se propager à la foule

embarquer dans les chaloupes, être suspendu sont stressants, voire terrorisants

l’avenir est plus dans les radeaux et les glissières d’évacuation que dans les canots de sauvetage

les listes d’évacués qui auraient être dues être disponibles en 30 min d’après les conventions internationales ne l’ont pas été dans les conditions difficiles dues au stress démesuré des passagers

La capacité de leadership des membres d’équipage devant 5000, 6000 personnes par Larbi Ahmed YAHIA, directeur du Centre de formation aux mesures d’urgence, Institut maritime du QUEBEC

« Les passagers du Costa Concordia ont eu de la chance: les secours étaient sur l’ile, la garde côtière est arrivée rapidement, mais qu’en serait-il ailleurs, avec 8000 passagers à la mer ? »

La gestion de l’épave, un défi risqué par Jacques TANGUAY, ingénieur, groupe OCEAN

Le navire repose sur deux rochers séparés par un vide de 50 m, en ce moment sont en cours un gros effort d’ingénierie navale et un gros effort d’ingénierie civile aussi afin d’éviter un désastre environnemental.

, , , ,

  1. #1 par claudielapicarde le 19 février 2013 - 17 h 30 min

    Ca passe vite, il est toujours sur le flanc le pauvre.
    bises Monique.

    • #2 par Monique-Mauve le 19 février 2013 - 21 h 27 min

      Oui Claudie, et quand ils la redresseront, ce sera pour l’emporter vers une casse. C’est dommage, un aussi beau bâtiment. Mais il y a deux personnes dessous, l’enquête en cours et la trop longue immersion dans une position imprévue qui s’en est suivie. La Concordia est morte, Claudie.
      Le « grand deuil  » de nos anciens durait un an. Mais je crois que nous allons être beaucoup à pleurer le jour où on la redressera. J’évite ce sujet personnellement. C’est bien parce que ça faisait partie de la vidéo…
      Bisous du soir, Claudie.

  2. #3 par Monique-Mauve le 19 février 2013 - 14 h 55 min

    Bises Fr@ne, oui, cela fait un an.

  3. #4 par Ky@ la mouette le 19 février 2013 - 12 h 37 min

    Un an déjà ! Merci de ce récap ! Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :