“Lo so, lo so, è colpa mia”

je sais, je sais, il faut un responsable (traduction de Mézigue)

 

421730_238131532937458_1328929905_n

 

Le responsable est sous la casquette du Commandant qui commandait la Costa Concordia le 13 janvier 2012.

Comme pour les photos avec le Commandant sur lesquelles  les passagers voulaient paraitre au côté du Commandant SCHETTINO en personne, le Commandant qu’ils connaissent de vue par les photos sur les Forums de croisiéristes, ceux qui préparent leur voyage et ceux qui racontent le leur.

il le faut d’abord pour les victimes, les vivants et les morts

pour les familles de ceux qui manquaient à l’appel sur les listes le matin du 14/01/2012 et qui ont connu la douleur de l’attente dans l’incertitude en allant jusqu’au déni et celle de la confirmation en allant jusqu’au sublime,

pour les survivants, aujourd’hui après la colère et la honte d’être vivants vient le temps des procès pour qu’ils se sentent reconnus comme victimes, c’est un vrai besoin pour eux,

un rappel qui n’est pas inutile : tous les membres de l’équipage qui était sur la Concordia ont vécu le naufrage personnellement en plus d’encadrer l’évacuation, plusieurs d’entre eux font partie de ceux qui ne reviendront jamais auprès de leur famille. C’est une chose qui ne fait partie du travail de personne..

il le faut pour les habitants de l’île du Giglio

sous leurs yeux le jour le corps de la Concordia qui a rendu un à un ceux des morts et renferme encore les restes de deux disparus,

sous leurs paupières la nuit, le souvenir de la nuit où 4000 personnes démunies, frigorifiées, en souffrance ont envahi leur petit paradis.

il le faut pour monsieur tout le monde

Pour les téléspectateurs du monde entier qui ont appris la nouvelle du drame avec une stupeur incrédule. Comment à notre époque, un navire aussi grand, aussi cher, muni des appareils électroniques les plus sophistiqués avait-il pu faire naufrage ? ils s’en sont indignés ensuite chez leur fournisseur de café habituel,

Pour les lecteurs des journaux-web qui ont réagi à chaud devant les vidéo-témoignages in live, devant les interviews de personnalités du monde des croisières, devant les communications de Monsieur le Procureur chargé de l’enquête, dépassant probablement leur pensée dans le fond et sur la forme.

C’est un effet connu et un des pièges du Web : le clic d’envoi est vite arrivé. Un commentaire en entraine un autre, la machine est lancée et s’emballe.

il le faut pour l’industrie du tourisme

La société qui l’emploie devait réagir en justice pour toucher l’assurance.

Une fois contre son Commandant, elle ne pouvait plus lui payer l’avocat et son équipe.

L’opinion publique mondiale a traduit qu’elle le lâchait, mondiale parce que premièrement il y avait des passagers (donc une autre catégorie d’adversaires judiciaires) de tous les pays du globe et deuxièmement il y avait des membres d’équipage de tous les pays du globe aussi.

Mais justement parce que le monde de la Marine est mondial, compte tenu de l’histoire de la Marine, compte tenu du phénomène Internet, ça s’est su mondialement, avec prise de conscience du fait que ça pouvait arriver à n’importe qui et que, peut-être, cette fois-ci, la balance pencherait dans le bon sens pour que le Commandant SCHETTINO soit réhabilité de son vivant.

, ,

  1. #1 par giselefayet le 28 juin 2012 - 18 h 16 min

    J’admire la façon dont tu décortiques toute l’histoire et les arguments que tu avances sont rigoureusement démontrés .
    Bonne soirée
    bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :