C’est curieux tout de même

je dirai même plus : c’est curieux.

L’Italie est un pays bien vivant géologiquement parlant :

l y a encore des volcans qui crachent les cendres et la lave. Il y a tellement d’énergie d’origine géothermique qu’on l’utilise pour chauffer certaines villes. La chaine de montagnes qui parcourt sa partie continentale fait partie du Massif des Alpes qui s’élève encore de 1 mm par an en Suisse. Il y a une petite île qui apparait et disparait au gré des éruptions du petit volcan sous-marin qui la constitue à l’ouest de la Sicile.

Le fond marin, quoique recouvert d’eau, n’est pas subitement différent parce que sur la carte géographique la Méditerranée remplace l’Italie. Il est composé de cette roche qu’on appelle “granite” et qu’il ne faut pas confondre avec le granit de nos études de Géologie de 4ème (pour moi, il y a … pas mal d’années).

Le voici :

IMG_6885_672-458_resize

Voyez le magnifique trou à gauche, pour les poissons italiens !

Un gros échantillon de cette roche utilisé en décoration urbaine, à ISCHIA :

forio-d-ischia-2

Une fois débarrassée des organismes vivants qui la recouvrent lorsqu’elle est immergée depuis un certain temps, la roche, uniformément grise foncée, a un aspect pour le moins poreux.

Et voici le rocher que porte encore la Concordia :

2012-06-20_093332'

on s’éloigne un peu de l’écran, parce que j’ai agrandi sans faire d’autre retouche par ailleurs

On peut constater que la surface visible présente quatre zones. De la gauche vers la droite, une zone gris moyen, une zone jaune, une zone blanche et de nouveau une zone gris moyen.

On peut constater que cette surface est lisse par rapport au granite du fond de mer.

De plus, en regardant l’écran non pas de face mais en le penchant un peu, je crois discerner une trace en forme de spirale qui ressemble à un fossile de serpents. Ce n’en est peut-être pas un, mais ça existe.

Composé d’au moins 3 roches différentes, lisse, gris moyen, une trace en spirale.

C’est curieux, non, pour un morceau du Scole ?

, ,

  1. #1 par silver price le 8 juillet 2012 - 0 h 05 min

    L’image de la 4ème de couverture représente un morceau de film diapositif couleur ayant servi d’étalonnage au « système des zones simplifié » (film Velvia). Si la reproduction était en couleur, on verrait les inscriptions en jaune sur le bord du film. Comme indiqué dans le chapitre spécifique du livre, il s’agit de la charte gris moyen, réfléchissant 18% de lumière, photographiée à différents temps de pose de façon à ce que l’écart entre deux vues soit d’un cran de diaphragme. Ainsi, chaque plage de gris représente la valeur correspondant à une zone d’exposition.

  2. #2 par Sugel le 6 juillet 2012 - 20 h 12 min

    Parlant par exemple de la zone 5, deux personnes averties savent en effet qu’on se réfère à un gris moyen, correspondant à celui de la charte grise Kodak.

  3. #3 par gold account le 5 juillet 2012 - 17 h 27 min

    Parlant par exemple de la zone 5, deux personnes averties savent en effet qu’on se réfère à un gris moyen, correspondant à celui de la charte grise Kodak.

  4. #4 par claudielapicarde le 22 juin 2012 - 12 h 58 min

    Granite et granit je ne connaissais pas la différence, le granite on dirait de la roche volcanqiue.
    bonne fin de semaine.

    • #5 par Monique-Mauve le 22 juin 2012 - 13 h 05 min

      Exactement Claudie, c’est une roche volcanique. Bisou, Claudie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :