La CONCORDIA, une affaire nationale – Pages 26-30

Page 26

Conférence de presse du 13 juillet 2014


Gianluca GILLETTI – Ministre de l’Environnement
Je crois que nous avons là tous les éléments pour nous enorgueillir d’être italiens et permettez-moi de remercier aussi M. THAMM et COSTA pour la disponibilité dont ils ont fait preuve.

______________________________

Giovanna BOURSIER
Vous avez remercié COSTA. Alors, je me demande : mais qui doit payer ?

Gianluca GIALLETTI – Ministre de l’Environnement
Non, je ne sais pas si j’ai remercié COSTA. Maintenant, je ne me souviens plus des mots exacts dans ma tête.

Giovanna BOURSIER
Vous avez remercié COSTA.

Gianluca GIALLETTI – Ministre de l’Environnement
Dans ma tête, j’ai une autre phrase, cependant, il est possible que j’en aie dit une autre.
Je vais vous dire ce que je pense : selon moi, COSTA est à l’origine du désastre, nous allons voir ce qu’il en est des responsabilités de chacun dans ce cas à la fin du procès.
Ce qu’ils ont fait après, il l’ont fait avec sérieux, point-barre.

Giovanna BOURSIER
Mais ils n’avaient pas tellement le choix en quelque sorte, s’ils voulaient que les gens reviennent sur leurs bateaux. Ou bien, en quelque sorte …

Gianluca GIALLETTI – Ministre de l’Environnement
Ils n’avaient pas trop le choix, mais je rencontre tellement de gens dans ma vie quotidienne, pas seulement politique, qui même s’ils n’ont pas le choix réussissent à faire ce qu’ils ne devraient pas.

______________________________

Giovanna BOURSIER en voix-off

Au GIGLIO, l’épave est devenue une grande attraction touristique.

Et puis, avec les 500 travailleurs du chantier, ça fait que les bars, les restaurants et les hôtels sont pleins en permanence.

______________________________

Le barman
J’ai réussi à me faire livrer pour eux du bacon, les sauces qu’ils sont habitués à manger.

______________________________

Giovanna BOURSIER en voix-off

Cet hôtel est le quartier général de TITAN MICOPERI, complet depuis plus de deux ans.

______________________________

Giovanna BOURSIER
Vous avez gagné le gros lot avec cette histoire. Ils vous rapportent combien ?

VINCENT
Alors là, combien ils me rapportent, c’est une chose que je ne saurais pas vous dire.

______________________________

Giovanna BOURSIER en voix-off

Pendant que les touristes la photographient et que les ingénieurs travaillent à la refaire flotter, PIOMBINO et GÊNES se disputent le démantèlement du butin.

En mars 2013, le gouvernement MONTI décide : la CONCORDIA ira à PIOMBINO.

______________________________

Enrico ROSSI, président de la région TOSCANE
Quand il y a un port dans le voisinage, la première des choses à faire est d’amener le navire dans ce port le plus proche.

Page 27

______________________________

Giovanna BOURSIER en voix-off

Pour aménager le port de PIOMBINO, la région TOSCANE lui a fait une dotation de 40 millions d’euros.

C’était une opportunité pour les aciéries en crise depuis des années.

Mais la décision finale sera différente, en juillet la ferraille sera remorquée jusqu’à GÊNES.

______________________________

Giovanna BOURSIER
Pourquoi a-t-on changé d’avis ?

Enrico ROSSI, président de la région TOSCANE
Parce qu’on s’est dit que ce ne devait pas être le gouvernement qui décide, mais COSTA CROISIÈRES qui allait tout payer.

______________________________

Giovanna BOURSIER en voix-off

A GÊNES, elle arrive dans un bassin où on la vide et on emmène les ordinateurs, les lits et les divans ailleurs. Elle ne peut pas y être amarrée car il est trop peu profond.

Ensuite on la transfère dans un autre bassin.

On commence à la démonter et on finira le travail dans un autre bassin encore.

Alors qu’à PIOMBINO où les travaux sont en train de se terminer, on aurait tout pu faire dans le même nouveau bassin.

______________________________

Maria SARGENTINI – présidente de l’ Observatoire de la COSTA CONCORDIA
Nous avons avons demandé à COSTA d’expliquer pourquoi ils ne voulaient pas de PIOMBINO, ils ont envoyé un rapport disant selon nous, et nous l’avions également remarqué, qu’ils ne se rendaient pas compte de tout l’ensemble de tous les éléments qui devaient entrer en jeu parce qu’il ne s’agissait pas d’y emmener un bateau ordinaire.

______________________________

Giovanna BOURSIER
C’est le navire lui-même qui est la cause du refus ?

Maria SARGENTINI – présidente de l’ Observatoire de la COSTA CONCORDIA
C’est le navire lui-même qui est la cause du refus.

______________________________

Giovanna BOURSIER en voix-off

A la fin, ce sera le gouvernement qui prendra la décision.

______________________________
Conférence de presse du 30/10/2014


Matteo RENZI – Président du CONSEIL
Le Conseil des Ministres a approuvé le projet de démantèlement du navire à GÊNES.

______________________________

Giovanna BOURSIER en voix-off

Elle part le matin du 23 juillet …

______________________________

Giovanna BOURSIER
Êtes-vous prêt ?


Nick SLOANE
– senior salvage master pour le projet CONCORDIA
Ouais, nous sommes prêts.

______________________________

Giovanna BOURSIER en voix-off

Nick SLOANE doit conduire le convoi jusqu’à GÊNES.

Autour de la CONCORDIA, 4 remorqueurs, 10 navires de soutien, et un avion de l’Armée.

Et le navire s’ébranle …

Page 28

Il arrive à GÊNES au bout de 4 jours sans qu’il y ait eu de pollution quelconque.

Et avec elle, arrive le travail.

A GÊNES, le consortium choisi par COSTA pour démanteler l’épave est SAIPEM – SAN GIORGIO et SAN GIORGIO est depuis longtemps l’un des fournisseurs de FINCANTIERI et de COSTA.

SAN GIORGIO est une société filiale de MARIOTTI qui est elle-même filiale de FINCANTIERI et MARIOTTI est l’une des 50 entreprises à qui SAN GIORGIO confiera une partie des travaux.

Voilà la liste …


Giovanna BOURSIER
Il y en a d’autres qui sont à vous dans cette liste ?

Ferdinand GARRE – Président de Port SAN GIORGIO
Je ne sais pas.

Giovanna BOURSIER
Je m’y attendais ! Cela dit, il n’est pas possible que vous ne sachiez pas …

Ferdinand GARRE – Président de Port SAN GIORGIO
Je l’ignore. Mais ce n’est pas que …

Giovanna BOURSIER
Excusez-moi, mais je vous donne la liste des entreprises.

Ferdinand GARRE – Président de Port SAN GIORGIO
Pour voir.

Giovanna BOURSIER
C’est vous qui l’avez faite, mais je vous la montre, ainsi nous pourrons la reprendre ensemble …

Ferdinand GARRE – Président de Port SAN GIORGIO
Il se peut qu’il y ait des partenaires à nous.

Giovanna BOURSIER
Pour finir ?

Ferdinand GARRE – Président de Port SAN GIORGIO
MARIOTTI, SCORZA, ORTEC, IVALDI GENERALI et je n’en voit pas d’autre.

Giovanna BOURSIER
Eh, il y en a 4 ou 5.

Ferdinand GARRE – Président de Port SAN GIORGIO
Oui.

Giovanna BOURSIER
Alors, COSTA est à GÊNES, vous êtes à GÊNES et toutes ces … entreprises qui sont déjà des fournisseurs de COSTA.

Ferdinand GARRE – Président de Port SAN GIORGIO
Oui.

Giovanna BOURSIER
Tous associés entre eux, associés de FINCANTIERI.
C’est pour ça que le navire est allé à GÊNES, c’est parce que vous y êtes.

Page 29
Ferdinand GARRE – Président de Port SAN GIORGIO
Notre compétence

Giovanna BOURSIER
Votre compétence mais aussi, comment dire ? vos connaissances.

Ferdinand GARRE – Président de Port SAN GIORGIO
COSTA a toujours été un client de SAN GIORGIO donc ils nous connaissent, il n’y a pas de doute.

______________________________


Giovanna BOURSIER en voix-off

RENZI décide GÊNES le 30 juin, mais SAN GIORGIO demande les autorisations pour les 50 entreprises le 20 février !

______________________________

Giovanna BOURSIER
Alors il vient à l’esprit que vous le saviez déjà, que COSTA vous avait déjà contacté pour ce démantèlement … non ?

Ferdinand GARRE – Président de Port SAN GIORGIO
Absolument pas.

Giovanna BOURSIER
En somme, vous avez pris une grosse avance sur le calendrier ?

Ferdinand GARRE – Président de Port SAN GIORGIO
Pas mal, nous avons essayé d’être prêts au cas où, ça oui.

______________________________

Giovanna BOURSIER en voix off

La commande totale est de 78 millions et maintenant, le consortium vient d’acheter l’épave pour 1 euro.

______________________________

Giovanna BOURSIER
En vérité, vous ne l’avez pas payée, c’est COSTA qui vous a payé pour la prendre ?


Ferdinand GARRE
– Président de Port SAN GIORGIO
Pour l’acheter, oui, c’est une chose un peu inhabituelle, mais c’est comme ça …

Giovanna BOURSIER
COSTA vous a donné 78 millions, prenez cette CONCORDIA et …

Ferdinand GARRE – Président de Port SAN GIORGIO
Exact.

Giovanna BOURSIER
Et faites-en de la charpie.

Ferdinand GARRE – Président de Port SAN GIORGIO
Démolissez-là, oui, c’est en substance le contenu du contrat.

Giovanna BOURSIER
Il y aura également la recette du recyclage. Combien valent environ 50 000 tonnes d’acier ?

Ferdinand GARRE – Président de Port SAN GIORGIO
Page 30

Avec la valeur actuelle du marché, la tonne d’acier est à plus ou moins environ 250 dollars, euros pardon.

______________________________

Giovanna BOURSIER en voix off
Ça fait quasiment 12 millions.

A GÊNES, pour fêter la CONCORDIA, le premier Ministre RENZI est venu, avec l’écharpe tricolore, ainsi que les ministres de l’Environnement et de la Défense. Tous en tenue de cérémonie avec la Protection Civile et COSTA au grand complet.

 ______________________________

GÊNES, le 30 juillet 2014

Matteo RENZI
 
Nous devons remercier ceux qui ont travaillé ces deux dernières années pour réaliser une chose qui semblait impossible. C’est COSTA que je veux ici saluer et remercier.

Si l’erreur de quelqu’un peut causer un dommage énorme, il est non moins vrai qu’une communauté de femmes et d’hommes intelligents, capables et pleins de qualités peut donner et faire ressusciter au moins l’espoir. 

 ______________________________

Giovanna BOURSIER en voix off

Une grande opération nationale reposant sur l’ingénierie italienne de pointe.

Mais jusqu’à présent, au gouvernement, personne n’a pensé à faire interdire complètement les inchinos.

A VENISE, les grands navires de croisière passent tous les jours devant la Place Saint MARC en étant à 100 m du rivage.

______________________________

Milena GABANELLI en studio

Bref, on fait des règles pour interdire le passage de ces villes flottantes dans VENISE, mais ensuite on accorde des dérogations, tant et si bien que nous les y voyons tous les jours.

En même temps, d’un jour à l’autre, on va commencer à démolir l’épave de la CONCORDIA à GÊNES.

Elle est rentrée chez elle, car elle est née à GÊNES chez FINCANTIERI et va mourir de la main des fournisseurs de FINCANTIERI qui vont savoir faire de la charpie de ses défauts de construction, si elle en avait.

Ce qui est certain, c’est que la question de la sécurité maritime a été complètement éclipsée par cette grande opération médiatique, et que ça convient à tout le monde.
Pour le gouvernement car elle a donné du travail en raison du redressement, du transport et des travaux de démantèlement et au besoin de justice, car on tient un coupable.
Et il est tellement indéfendable pour les médias eux-mêmes, qu’on pourrait bien lui attribuer même ce qui n’est peut-être pas de sa faute.

, , , , ,

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :