Cet espace où ils vivent,

je réalise que je ne l’ai pas expliqué à mes petits cousins de façon à ce que tous puissent suivre, même la petite Élora qui vient d’entrer en Maternelle.

Nous marchons sur le sol et pas forcément en ligne droite, nous pouvons aller où nous voulons sur le sol. (2 dimensions, en x et y pour les plus grands)

Si nous sautons, prenons un escalier ou un ascenseur, nous pouvons nous déplacer aussi en hauteur. (+ 1 dimension, en z pour les plus grands, mais avec une contrainte parce que la Terre, notre planète, nous attire et nous plaque sur sa surface au moyen d’une force qui est notre poids, alors nous retombons après avoir sauté ou alors il faut être aidé par l’escalier ou l’ascenseur dont le sol nous soutient)

Et nous n’y pensons pas parce que ça ne se voit pas, mais nous nous déplaçons aussi dans le temps : un jour commence, on se réveille, après on fait sa toilette, après on déjeune, après on s’habille, après on va à l’école… "Après" et "avant" sont les mots qui servent à se déplacer dans le temps. Mais ils sont bien différents : avec "après" je raconte quelque chose qui arrive réellement tandis qu’on ne peut pas vivre quelque chose "avant", on peut seulement raconter en réfléchissant bien pour ne pas se tromper dans l’ordre où les choses sont arrivées en reculant. (+ 1 dimension que nous subissons tous avec une contrainte stricte, là, je ne me souviens plus à partir de quel âge un enfant peut comprendre)

Sans le dire en ces termes, je viens de raconter que nous vivons tous dans un espace à 4 dimensions. Je l’ai expliqué à Nour ce matin et elle a bien suivi avec ses petits sourcils froncés, ses deux oreilles bordées d’or bien face à moi et le petit bout tout noir de sa queue battait régulièrement : elle réfléchissait.

  1. #1 par Monique le 10 janvier 2009 - 0 h 42 min

    1. La philosophie : passage ou lien <-> ? avec rationnel # réel2. Raisonner, c\’est discuter avec soi-même ou à plusieurs (débat). La discussion est nécessaire à la compréhension donc elle est bonne.3. La pataphysique : Sophia-Antipolis ? Ou est-ce que je confonds avec la zézétique ? [si un(e) béotien(ne) me lit, je vais déclencher une de ces réactions ; e pur si muove]. Il paraît que le dernier livre de Denis GUEDJ est sur la vie de CANTOR.4. "La discussion ne suffit pas, l\’expérience, elle, suffit." Roger BACONLa raison est forcément variable d\’un individu à l\’autre tout en étant "raison" tant qu\’elle est raisonnable. Je veux dire que, si pour simplifier nous disons que nous la situons dans un espace à 1 dimension, il y a un intervalle qui mérite le nom de raison et non un seul point. En d\’autres termes, ce n\’est pas parce qu\’on ne pense pas de la même manière que le voisin qu\’on est fada ou qu\’on a tort. Simplement, il ne faut pas oublier de faire un retour au réel après avoir réfléchi, parce qu\’un raisonnement peut être bien ficelé logiquement parlant et conduire à une erreur (exemple du genre tous…, or…, donc…).

  2. #2 par elytis le 29 décembre 2008 - 22 h 27 min

    Béatrice, Délie, Laure et Dulcinée des philosophes…La philosophie se prétend passage du mythe, du poétique, au rationnel. 2. Est-ce bien raisonnable et qu\’est-ce que la < raison > ?-correspondance du discours et de l\’Être ( Aristote, Thomas d\’Aquin ) ; -faculté inhérente au sujet humain de juger -le rationnel- et de se déterminer -le raisonnable- ( Cicéron, saint Augustin, Bossuet, Malebranche, Kant… ) ; -aptitude à dominer la nature ( Descartes ); -ou encore, à la manière contemporaine, pensée techno-scientifique.La raison est une notion polysémique qui, par sa richesse et son histoire, est devenu un concept flou.3. Et dont la valeur a été contesté de différents points de vue par l\’irrationalisme :-Bergson conteste qu\’elle puisse -en tant que puissance discursive-, parvenir à la connaissance des qualités sensibles.-Nietzsche y décèle le refus du tragique et une attitude existentielle contraire à la vie.-le relativisme sociologique la réduit à une forme de la pensée humaine parmi d\’autres, propre à la culture occidentale.-Heidegger la définit comme moment d\’une " histoire de l\’être ".-Il y a de l\’indicible, du contingent, du hasard, du particulier, du singulier, de l\’irrationnel affirment les \’pataphysiciens pour lesquels -et suivant les analyses kantiennes de la Dialectique transcendantale-, la < Raison > n\’est qu\’illusion dogmatique, précritique, spéculative et inconsciente de soi.4. Si la raison -se leurrant sur elle-même, incapable d\’authentifier son territoire, ses limites, ses aptitudes-, est elle-même illusion, voire l\’illusion par excellence, comment cette puissance trompeuse ( Pascal ) pourrait-elle prétendre dans son usage à se constituer en garantie contre les illusions ?

  3. #3 par Monique le 21 décembre 2008 - 18 h 30 min

    LACAN ?

  4. #4 par elytis le 21 décembre 2008 - 17 h 45 min

    Non , nous vivons tous dans un "pseudo-Riemannian manifold" plein des illusions.La seule realite c\’ est la poesie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :