Petit rappel de la « fake news » la plus tenace du siècle

http://www.today.it/rassegna/telefonata-schettino-de-falco-falsa.html

« De Falco n’est pas un héros, le coup de téléphone du remontez à bord a été fabriqué de toutes pièces »

C’est ce que vient de nous dire l’avocat de Francesco Schettino.
Lors du contre-interrogatoire, il a mis De Falco sous pression et aujourd’hui il explique : « Ce coup de téléphone a été fabriqué de toutes pièces, on cherchait un bouc émissaire ».

un article de la rédaction du journal Today.it, paru le 27 septembre 2014 09:33

ROME – Sur l’opportunité ou pas du transfert en bureau du Commandant De Falco, pris par le principal intéressé comme une sorte de « punition », personne ne dit rien.

Mais il est certain que Gregorio De Falco, le désormais ex-chef de la section opérative de la direction maritime de Livourne, n’est pas un héros.

On peut en être convaincu parce que c’est lui-même qui l’a dit, qui a démontré devant la Cour que le coup de téléphone du « remontez à bord, putain » a été entièrement préparée, composée devant une table.

Celui qui parle ainsi en exclusivité pour Qui Grosseto est maître Patrizio Lepiane, avocat pénaliste bien connu de Monza, qui a mené le contre-interrogatoire du commandant De Falco pour la défense de Francesco Schettino, dans le cadre du procès du Concordia, alors que celui-ci était assis au banc des témoins.

À cette occasion, l’avocat a mis De Falco sous pression pendant plus de trois heures, afin, dit-il, « de réhabiliter la figure de Schettino aux yeux de l’opinion publique de divers points de vue, parmi lesquels celui de marin ».

« Après cette fameuse audience, divers articles sont sortis sur les journaux, desquels il émerge que, bien que pressé par la défense, le commandant De Falco a toujours soutenu avoir agi dans l’intérêt des personnes qui étaient à bord.

Cependant la presse n’a pas fait passer ce qui était le but du contre-interrogatoire ».

Par contre, ils ont carrément démoli le commandant devenu héros :

Le coup de téléphone qui a fait le tour du monde n’a pas eu lieu, il n’a pas eu lieu directement entre De Falco et le Commandant Schettino.

De fait, on entend au début de l’enregistrement que la commandant de la Capitainerie de Livourne dit : « Putain, je dois appeler le Procureur !  »
Tout a été combiné pour pouvoir donner le meilleur bouc émissaire qui soit en pâture à l’opinion publique.

En somme, tout a changé : De Falco n’est plus un héros.
Schettino n’est plus un coupable.
En tout cas pas le seul.

L’article entier était à lire sur QuiGrosseto.it, dit-il.
Il n’y est plus mais peut-être était-ce celui d’Angela Cipriano que le souriceau avait traduit ici ?

, , ,

  1. #1 par claudielapicarde le 7 février 2018 - 11 h 29 min

    Il y en a des mensonges dans cette affaire, ça e tient toujours autant à cœur.
    Bonne semaine Monique, bises.

    • #2 par Monique-Mauve le 7 février 2018 - 21 h 04 min

      C’est époustouflant en fait.
      Bisous du soir, Claudie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :