Archives de 2 février 2011

Billet récapitulatif de l’atelier des lettres OS de ZazaBelle chez moi

ZazaBelle

 

Ghislaine : Les Corons (2 en 1) 

 

Gisèle : Osmose improbable

 

Marie – Jo : J’ai rencontré un ostrogoth

 

Pat : Bonne manipulation

 

Pipoune : Prière

 

Su Chieng : Au bord de l’étang

 

Zéphyrine : Roger et Ginette – épisode 4.

 

Vous me donnerez librement vos coups de cœur sous ce billet jusqu’à samedi minuit pile inclus.

Avec WordPress, ça m’arrange, j’aurais peur d’oublier un vote dans la boite Hotmail !

Je publierai vos coups de cœur dimanche. Tant que ce dernier billet n’est pas sorti, vous pouvez présenter un texte en mettant normalement votre lien chez Pélagie. Je tiendrai ce billet récapitulatif à jour in live au maximum de ma disponibilité.

14 Commentaires

L’atelier de Zaza ne s’arrête jamais : Billet récapitulatif de l’atelier à Thème la “mine” de ZazaBelle chez Pélagie

image image

 

Agnès : L’enfant gueule noire (2 en 1)

 

Frédéric : Patrouille nocturne 

 

Ghislaine : Les Corons (2 en 1)

 

Gisèle : Un jour, elle s’est tue

 

Mandrine : Souvenirs d’enfance 

 

Marie – Jo : Sainte Barbe, veillez sur eux ! 

 

Mitchî : Le ventre de la terre

 

Monique Mauve : Au Nord, c’étaient les corons…

 

Patou : Son écriture…

 

Zéphyrine : Roger et Ginette – épisode 5

 

Vous me donnerez librement vos coups de cœur sous ce billet jusqu’à samedi minuit pile inclus.

Avec WordPress, ça m’arrange, j’aurais peur d’oublier un vote dans la boite Hotmail !

Je publierai vos coups de cœur dimanche. Tant que ce dernier billet n’est pas sorti, vous pouvez présenter un texte en mettant normalement votre lien chez Pélagie. Je tiendrai ce billet récapitulatif à jour in live au maximum de ma disponibilité.

18 Commentaires

Au Nord, c’étaient les corons…

(c’est le titre)

pour l’atelier à Thème de ZazaBelle chez Pélagie http://pelagie46.wordpress.com/2011/01/30/atelier-de-zaza-chez-moi/

Le thème : la mine

6 mots imposés : BRIQUET / CARREAU / COUP / CAFE / MONTAGNE / BLEUS

6 mots supplémentaires : corons / mine / Critériums / graphite / dureté / frottoir

Pas dans le mien. A Gravelines, pas de corons. La montagne la plus proche était le mont CASSEL, que la fantaisie de mère Nature avait placé là, se dressant en plein milieu du paysage le plus plat que je connaisse sur fond de ciel camaïeu de bleus mêlés de gris (au pluriel aussi). Les ciels de Gravelines m’ont poussée à l’achat de mon premier bon appareil photographique.

image 

Par contre, je peux vous parler de la mine dont le programme de Technologie alors en vigueur imposait l’usage dans les tout premiers porte-mines Critériums : en graphite, de 2mm de diamètre, elle était taillée en biseau à l’aide d’un frottoir et permettait de tracer des traits plus ou moins forts selon sa dureté qui était indiquée par les lettres 2H (mine dure), 2B (mine grasse), HB étant le symbole d’une mine de dureté moyenne. Elle imprimait tout de suite sa trace en creux dans le redoutable papier Canson pour Dessin Industriel. Les élèves effaçaient de leur mieux à l’aide d’une gomme blanche les bévues que ce creux trahissait. Pour ceux et celles que ce récit remplit d’une douce nostalgie, je rappelle que ça se passait sur la planche à dessin, la main qui écrit tenant le Critérium et l’autre le té contre le chant de la planche et l’équerre à 45° ou à 30 et 60° contre le chant du té.

… avant de démonter et remonter dans les règles la bête qui était un bel exemple d’objet technique…

image

(c’est celui de gauche que j’avais))

Le travail accompli, nous allions entre jeunes collègues au café de la place du Beffroi boire un coup, la poussière de craie ajoutée à celle du graphite asséchant les gosiers. J’y ai allumé mes dernières cigarettes avec mon briquet SILVER MATCH, le brouillard et la température de 10° de moins que dans mon Sud natal m’ont conduite à ménager cet outil de travail qu’est la voix du maître. On était dans les années 80 et nous avions emmené les élèves à Brugge. J’hésitais alors entre l’achat d’un carreau de dentellière et celui d’un microordinateur pour occuper mes heures de loisir.

image

Il faut dix ans de pratique pour être une bonne dentellière aux fuseaux, Le Collège organisait cette année là des stages de formation à l’Informatique…L’élu s’est branché sur ma télévision par l’intermédiaire d’une prise Péritel.

9 Commentaires

%d blogueurs aiment cette page :