Archives de la catégorie Commandant SCHETTINO

La CONCORDIA, une affaire nationale – Pages 20- 25

Giovanna BOURSIER
 Page 21
 Ils disent que le RINA fait tout ce que veut FINCANTIERI. 

 Michael THAMM AD COSTA CROISIERES
Je ne sais pas, mais je sais que l’accident a fait ouvrir une enquête dont la conclusion a été que le navire, au moment de l’accident, était dans un état optimal et du point de vue construction et du point de vue maintenance.

  ______________________________ 
 
 Giovanna BOURSIER en voix-off 
 
 Le RINA refuse aujourd’hui l’interview. 
 
Nous y étions justement allés il y a deux ans et chez le contrôleur, nous avions trouvé l’agent de presse du contrôlé, c’est-à-dire FINCANTIERI.
  ______________________________ 
 
 EXTRAIT de « FUORIBORDO » – 1er avril 2012 
 
 Giovanna BOURSIER
 Mais comment se fait-il que ce soit l’agent de presse de FONCANTIERI qui nous reçoive quand nous venons interviewer le RINA ? 
COMMUNICATION AVEC LA PRESSE de FINCANTIERI
Non, c’est parce que nous collaborons aussi sur le plan de la communication, mais si ma présence n’est pas appréciée, je me retire. 
Giovanna BOURSIER
Non, mais ce n’est pas une question d’apprécier ou de ne pas apprécier !
C’est que vous ne faites pas les contrôles sur vos … sur vos propres bateaux que vous construisez vous-mêmes ?
COMMUNICATION AVEC LA PRESSE de FINCANTIERI
 Si cela vous pose un problème quelconque … COMMUNICATION AVEC LA PRESSE de FINCANTIERI 
Bon, écoutez, je me retire.

  ______________________________ 

Giovanna BOURSIER en voix-off 

 Le RINA donne des consignes à FINCANTIERI, mais c’est lui aussi qui fait les contrôles, et en 2012 il a été payé, toujours par FINCANTIERI, dans les 2 millions d’euros. 

 ______________________________ 

GIUSEPPE BONO – ADMINISTRATEUR DÉLÉGUÉ DE FINCANTIERI

Mais on ne les leur donne pas pour qu’ils ferment les yeux, on les leur donne pour qu’ils disent que ce que nous faisons est bien fait.

 ______________________________

Milena GABANELLI en studio 

Alors, l’interception téléphonique où on parle de preuves en mer truquées est dans le bureau du Procureur de GÊNES.

FINCANTIERI n’a pas accepté de nous parler cette fois-ci mais nous disent de ne pas faire « un lynchage médiatique en exploitant un évènement douloureux pour mettre en doute l’excellente qualité de nos produits » et de faire attention à ne pas faire de déclarations diffamatoires.

 Franchement, ce n’est pas nous qui avons parlé d’essais en mer truqués et du fait que le RINA fait tout ce que veut FINCANTIERI, ce sont deux employés de COSTA CROISIERES qui l’ont dit eux-mêmes. 

Nous ne disons pas que c’est vrai, nous disons que ce sont eux qui l’ont dit. 

Alors qu’il existe une collaboration étroite certaine entre FINCANTIERI et RINA, cela est démontré par le fait que quand Giovanna BOURSIER est allée interviewer pour nous les responsables du RINA, elle y a trouvé l’agent de presse de FINCANTIERI. 

 Ensuite, ils écrivent que « les faits montrent que la COSTA CONCORDIA a résisté à l’accident sans sombrer, ce qui a limité significativement le nombre de victimes ». 

 Alors maintenant un navire qui est dans cette position n’a pas sombré ? 

Le fait est qu’aujourd’hui l’unique accusé pour les 32 décès est SCHETTINO pour lequel Monsieur le Procureur a déclaré vouloir demander une condamnation de 20 ans parce qu’il a causé le naufrage et qu’il n’a pas donné l’alarme tout de suite. 

Et ça, c’est un fait. 

 Ensuite, si l’équipage n’était pas assez formé, il n’aurait pas du l’accepter et prendre le commandement à lui tout seul ! 

Mais ceci n’est pas le sujet du procès, comme ne l’est pas non plus le générateur d’urgence qui n’a pas fonctionné, les portes étanches qui ne tiennent pas. 

 Seulement, ces faits ne vont pas disparaître avec la condamnation de SCHETTINO,

Page 22 ils demeurent et posent le problème de la gouvernabilité et de la sécurité à bord de ces navires de croisières et doivent être abordés parce que ces paquebots qui naviguent dans le monde entier en emportant des milliers de passagers sont très nombreux en ce moment précis et pour conclure, tous pareils à celui-là. 

 Et c’est ce que nous verrons après la publicité.

 ______________________________ 
PUBLICITÉ
 ______________________________ 
Milena GABANELLI en studio

 Alors, avant de revoir la grande opération de résurrection de l’épave de la CONCORDIA, voyons où sont ses navires jumeaux en ce moment. 

Alors, nous trouvons la COSTA SERENA à MARSEILLE, la COSTA PACIFICA est amarrée à ISTANBUL, la COSTA FAVOLOSA, par contre, nous la trouvons fabuleusement à PALERME, la COSTA FASCINOSA navigue vers DUBROVNIK le long des côtes de l’ex-YOUGOSLAVIE. 

Maintenant, direz-vous, si on les appelle jumelles précisément parce qu’elles sont construites en série, avec le même confort, elles pourraient avoir aussi les mêmes défauts. On ne leur en connait pas un seul, cependant, c’est le même CARNIVAL, le groupe qui manage COSTA, qui a écrit sur le budget présenté en 2013 que « COSTA a l’intention d’améliorer les procédures de sécurité et de formation et vise à rétablir sa réputation en donnant le coup d’envoi d’une importante campagne publicitaire internationale ».

Et en effet, il leur suffit de déclarer : « nous faisons grimper le PIB national italien » pour que la tragédie se transforme en ressource.

  ______________________________ 

 Michael THAMM AD COSTA CROISIÈRES 

A ce stade de la discussion, je dirai que nous avons déjà contribué au PIB italien pour 1 milliard de dollars, attendu que c’est notre apport à l’État Italien et à l’économie italienne
reste en Italie.
Et ça, c’est pour l’ITALIE. 

Giovanna BOURSIER
Pour qui ? 

Michael THAMM AD COSTA CROISIÈRES
Au bout il y a probablement des centaines d’entreprises. 

 ______________________________ 

 Giovanna BOURSIER en voix-off 

Un milliard et demi que ne débourse pas COSTA mais les assurances. 

C’est ce qui a servi pour redresser le navire, l’emmener loin de là et la démanteler. 

L’opération commence le 19 septembre 2013. 

On doit dégager l’épave des rochers et la poser sur 6 plateformes sous-marines. Les caissons attachés aux flancs du navire sont construits par FINCANTIERI. 

On les remplit d’eau pour qu’ils fassent contrepoids pour redresser le navire. 

Mission accomplie en 19 heures. 

C’est l’ingénieur sud-africain Nick SLOANE qui a coordonné les opérations. Il ne peut pas faire un pas au GIGLIO sans que toute la presse se déplace avec lui.

______________________________ 

Nick SLOANE – senior salvage master pour le projet CONCORDIA
Eh bien, normalement, nous ne faisons pas d’opération d’aussi grande envergure.
Nous avons travillé au PAKISTAN, au YÉMEN, en NOUVELLE ZÉLANDE mais sans toute cette attention médiatique autour.
Mais c’était vraiment un accident tragique avec un navire énorme. 

Giovanna BOURSIER
Page 23
Qu’avez-vous pensé la première fois que vous avez vu la CONCORDIA après l’accident ? 

Nick SLOANE – senior salvage master pour le projet CONCORDIA
Déjà, sur les images, elle paraît grande, mais quand vous montez à bord, vous vous rendez compte qu’elle est vraiment énorme.
Alors j’ai pensé que le défi était plus grand que je ne me l’imaginais. 

 ______________________________ 

Giovanna BOURSIER en voix-off 

Toute l’équipe qui doit renflouer la CONCORDIA, l’emmener dans un port, la démanteler et nettoyer le fond est celle du concortium TITAN-MICOPERI, une société américaine et une de RAVENNE, choix qui a eu l’agrément de COSTA. 

 Le président de MICOPERI est un ancien ministre des Finances Andrea MONORCHIO. 

 ______________________________ 

Giovanna BOURSIER
Avant vous faisiez les comptes de l’État, maintenant vous faites ceux d’une entreprise privée ?

Andrea MONORCHIO – président de MICOPERI
Comme MARCHIONNE, désolé. 

Giovanna BOURSIER
Mais MARCHIONNE n’a jamais administré les finances publiques. 

Andrea MONORCHIO – président de MICOPERI
Il n’a jamais fabriqué des automobiles non plus. 

Giovanna BOURSIER
C’était un contrat de combien ? 

Andrea MONORCHIO – président de MICOPERI
Ah, je ne le sais pas … 

Giovanna BOURSIER
Comment, vous ne le savez pas ? Vous êtes le président … MONORCHIO ? 

Andrea MONORCHIO – président de MICOPERI
Vous me faites de la provoc. Laissez tomber. 

Giovanna BOURSIER
Mais pourquoi ne voulez vous jamais répondre aux questions sur les comptes ? 

Andrea MONORCHIO – président de MICOPERI
Parce que vous êtes une provocatrice, alors je vous fuis.

Giovanna BOURSIER
Moi, je suis une provocatrice ? Excusez-moi, vous êtes le président de MICOPERI, je vous demande quel est le montant du contrat … 

 ______________________________ 
 
Giovanna BOURSIER en voix-off 
 
L’une des nombreuses entreprises sous-traitantes ne fait aucune difficulté pour donner le chiffre. 
  ______________________________ 
 
Giovanna BOURSIER 
Un contrat de combien ? 
 
Page 24 
MAURO EVANGELISTI – président de GAS & HEAT 
A la fin, nous avons encaissé environ 10 millions pour environ 2 ans de travail. 
  ______________________________ 
 
 Giovanna BOURSIER en voix-off 
 
 La GAS & HEAT est près de LIVOURNE et a construit les plateformes les plus petites.
 
 Les grandes ont été construites par l’entreprise CIMOLAI de PORDENONE. 
______________________________ 
 
Giovanna BOURSIER 
Comment avez-vous eu ce travail ?
 
 Mauro EVANGELISTI – président de GAS & HEAT 
 La construction des plate-formes nous a été confiée par la société CIMOLAI. 
 
Giovanna BOURSIER 
Vous étiez sous-traitant dans ce cas ? 
 
Mauro EVANGELISTI – président de GAS & HEAT 
C’était une sous-traitance.
  ______________________________ 
 
Giovanna BOURSIER en voix-off 
 

CIMOLAI fait partie de MARIOTTI qui fait partie de FINCANTIERI et qui démantèlera le navire à GÊNES.

C’est en passant par cette filière maritime que GAS & HEAT a emporté les plateformes à LIVOURNE.

  ______________________________
 
 Mauro EVANGELISTI – président de GAS & HEAT
 Et depuis LIVOURNE, elles ont été emmenées jusqu’au GIGLIO par d’autres moyens maritimes. 
 
Giovanna BOURSIER 
Puis-je vous demander comment vous les avez emmenées à partir de CIMOLAI qui est dans le nord-est ? 
 
 Mauro EVANGELISTI – président de GAS & HEAT 
 Elles ont fait le tour de l’ITALIE, elles ont, nous dirons descendu toute l’ADRIATIQUE et elles ont remonté toute la Mer TYRRHÉNIENNE jusqu’au GIGLIO.
  ______________________________ 
 
 Giovanna BOURSIER en voix-off 
 
 La société qui a conçu les ancrages pour le redressement est la TREVI de CESENA, des ingénieurs de niveau international, ils ont refait les fondations de Ground Zero et ont redressé la Tour de PISE de 5 cm en 2001. 
 ______________________________
 
 Antonio ARIENTI – TREVI SPA 
Nous avons réalisé des ancrages d’environ 30-35 tonnes chacun, ceux qui étaient soumis à toutes les tractions et les résistances exercées pour relever le navire.
  ______________________________ 
 
 Giovanna BOURSIER en voix-off 
 
Après l’accident, l’attention ne s’est pas concentrée sur la sécurité à bord des villes flottantes mais sur ce que la CONCORDIA pouvait déverser dans l’eau.
 
 Le gouvernement MONTI déclare l’état d’urgence et désigne un Commissaire, le Chef de la Protection Civile. 
 
Ensuite a été faite une Conférence de tous les services avec les Ministères de l’Environnement, du Transport et de la Santé, les Régions TOSCANE et LIGURIE, les Provinces de GROSSETO et GÊNES.
 
De surcroit, un observatoire a été mis en place.
  ______________________________ 
 
 Giovanna BOURSIER
 Que devez-vous faire ?  
 
Page 25
Maria SARGENTINI - présidente de l’Observatoire de la COSTA CONCORDIA 
 Être un interface avec la société armatrice et respectivement toutes les institutions surtout pour ce qui concerne d’éventuelles exigences, et ensuite pour l’ensemble des profils ambiantaux.
 
 ______________________________ 
 
Giovanna BOURSIER en voix-off 
 
Pratiquement tous les jours, depuis deux ans et demi, l’ISPRA, l’ARPAT, la SAPIENZA de ROME et la Capitainerie contrôlent les eaux, pour dire qu’il n’y a pas pollution. 
 ______________________________
 
 Marcello MOSSAVERRE – ARPAT 
D’un point de vue chimique, l’on excepte une légère altération sporadique, nous n’avons rien décelé. 
 
Giovanna BOURSIER 
Vous vous y baigneriez ? 
 
Marcello MOSSAVERRE – ARPAT 
 Là, assurément. 
  ______________________________ 
 
Giovanna BOURSIER en voix-off 
 
 L’État contrôle et COSTA paye et COSTA décide aussi qui prend la parole et qui ne dira rien jusqu’au professeur de la SAPIENZA.
  ______________________________ 
 
Giandomenico ARDIZZONE – biologiste marin Université La SAPIENZA 
On m’a dit que vous le souhaitiez, mais j’attendais des instructions. 
 
Giovanna BOURSIER 
Mais je peux me mettre d’accord avec vous sur une date ? 
 
Giandomenico ARDIZZONE – biologiste marin Université La SAPIENZA 
Oui, il suffit toujours qu’ils donnent le feu vert. 
  ______________________________ 
 
Giovanna BOURSIER en voix-off 
 
 Le feu vert arrivera, pour dire que le dommage le plus grave est 500 mètres carrés de posidonies détruits sous le navire et des moules de 1 m 20 de haut à transporter plus loin en sécurité.
  ______________________________ 
 

 Giovanna BOURSIER
Vous voulez dire les fameuses moules géantes dont tout le monde parle sur l’ile ?

Giandomenico ARDIZZONE – biologiste marin Université La SAPIENZA
On les a transportées dans une autre zone protégée, toujours ici dans la même région, mais plus à l’écart des activités du chantier.


Giovanna BOURSIER
Mais elles ont survécu ?

Giandomenico ARDIZZONE – biologiste marin Université La SAPIENZA
Une partie a survécu, pas toutes.

______________________________ 

 Giovanna BOURSIER en voix-off

 Le contrat de 2 ans avec la SAPIENZA serait d’environ un million et demi et quand le Ministre de l’Environnement est arrivé en juillet au GIGLIO a remercié COSTA pour sa grande disponibilité, comme s’ils n’avaient pas été à l’origine du désastre. 

______________________________ 

Page 26 

, , , , ,

Poster un commentaire

La CONCORDIA, une affaire nationale – pages 16 -20

Page 16

Giovanna BOURSIER
Mais c’est vrai que le timonier ne comprenait pas l’italien ?

 Massimiliano GABRIELLI – avocat des parties civiles
Il a accompli une série d’erreurs assez impressionnante …

  ______________________________
Giovanna BOURSIER en voix-off  Dans un audit interne, 10 jours avant le départ, SCHETTINO signalait à COSTA : « J’ai des doutes sérieux sur le niveau réel de compétence » de l’équipage, et déjà en 2009, dans un avis sur le cas de la COSTA MAGICA qui avait terminé sa course trop près de la rive, il avait écrit qu’il était nécessaire de revoir la préparation des officiers.

  ______________________________

Giovanna BOURSIER
Et qu’est-ce que COSTA vous a répondu ?

Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDI
Ils m’ont dit d’être plus tolérant avec les officiers parce qu’ils avaient été sélectionnés, ils avaient été choisis et donc ils devaient être utilisés selon le grade qui était le leur.

Logiquement, il n’entre pas dans mes attributions de recruter l’équipage d’un navire. Alors …Giovanna BOURSIER
 Mais vous montez à bord avec un équipage dont vous pensez qu’il n’est pas compétent ?

Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ? 

Cesare BULGHERONI, avocat des parties civiles
Mais la société n’a pas du tout réagi à cette grave remise en question.

Giovanna BOURSIER
Mais le commandant pouvait dire : mais je ne monte pas sur un navire où à la place de quelqu’un de compétent, c’est un serveur qui me dira la gravité d’une entaille ?

Cesare BULGHERONI, avocat des parties civiles
Et après il pouvait aller naviguer en eau douce, mais … 

   ______________________________

 

Giovanna BOURSIER en voix-off

Aujourd’hui COSTA l’a licencié.

Et dans le procès, il reste le seul accusé pour homicide involontaire par incompétence et négligence, blessures multiples, non communication des informations aux autorités, abandon du navire. Et destruction de l’environnement.

Les autres accusés – le timonier, les 3 officiers qui étaient en passerelle et FERRARINI ont négocié leur peine.
La peine la plus élevée est celle de FERRARINI : 2 ans et 10 mois. Dépenses et frais d’avocat payés par COSTA.

  ______________________________


Massimiliano GABRIELLI
– avocat des parties civiles
Et aujourd’hui ils sont encore tous employés chez COSTA, ils ont quasiment tous eu de l’avancement. Leurs frais juridiques sont payés par COSTA.
Pour SCHETTINO, il n’en est pas ainsi.
Le Bureau du Procureur a sous-estimé les infractions reprochées à ces personnes.
Giovanna BOURSIER
Mais le fait de nég …

Massimiliano GABRIELLI – avocat des parties civiles
Page 17
Et il a accordé des peines de 2 ans et 10 mois pour l’assassinat de 32 personnes.
Ce sont des sanctions pour violation du permis de construire.

Giovanna BOURSIER
Ne pouviez-vous pas négocier votre peine, vous aussi ?

Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Cela a été accepté pour les autres, pas pour moi.
Les chefs d’accusation sont les mêmes.

Giovanna BOURSIER
Mais c’est vous, le commandant !

Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Le commandant a sa responsabilité, attention, je n’ai jamais dit que le commandant n’a pas de responsabilité, le commandant a sa responsabilité : c’était un accident, et depuis le début, depuis des années déjà, je dis que c’est un accident qui a impliqué toute une organisation.
C’est un genre de travail qui est accompli par une équipe, par un ensemble organisé de personnes où je tiens le rôle du sommet, comme s’il meurt une seule personne et tous meurent jusqu’au premier.
Oui, nous sommes d’accord, j’ai des responsabilités objectives et suggestives.
Mais sur ce navire, j’ai l’impression d’avoir été sur un vaisseau fantôme, je suis resté seul, et tout se passe comme si j’avais été seul à embarquer.
Autrement dit, nous devons clarifier un tout petit peu : c’est ici que vous devez étendre le concept à l’organisation.

   ______________________________

Giovanna BOURSIER en voix-off 

Au cours du procès, COSTA a négocié à 1 million d’euros le fait de ne pas avoir supervisé l’attitude de SCHETTINO et FERRARINI qui, d’après le jugement, auraient agi pour réduire les dégâts et les frais pour la compagnie, de remorquage, de réparations et même les éventuelles indemnisations.

  ______________________________
Giovanna BOURSIER
Alors ils ont cherché à économiser des sous, tout de suite, dès les premières minutes ?Massimiliano GABRIELLI – avocat des parties civiles
Depuis le premier moment, tout en sachant qu’il y avait une entaille de 70 mètres de long et haute comme un autobus.
C’est la gestion de l’urgence qui n’a pas fonctionné, c’est la gestion de l’urgence qui a fait des victimes, ce sont les dysfonctionnements du navire

  ______________________________

Giovanna BOURSIER en voix-off 

Construit par FINCANTIERI pour l’armateur CARNIVAL / COSTA

  ______________________________

Massimiliano GABRIELLI – avocat des parties civiles
S’il devait être vérifiée une série de dysfonctionnements de cette série de navires, car ils sont tous construits par séries, cela entraînerait pour la compagnie de navigation COSTA et pour CARNIVAL l’obligation de changer tous les générateurs d’urgence, toutes les portes étanches et leur système de commande, la préparation de tous les équipages.
Alors, il pourrait résulter de ce procès une dépense énorme pour la société.

Giovanna BOURSIER
Au point où nous en sommes, comment dire, de l’affaire de la CONCORDIA, je ne sais pas si FINCANTIERI qui construit ces navires est impliqué aussi dans le procès ?
Massimiliano GABRIELLI – avocat des parties civiles
Page 18
Ils construisent ces navires et ces navires continuent de voyager, ce sont des navires construits en série.
Donc ce qui s’est passé sur l’unité de commande des ascenseurs de la CONCORDIA, peut très bien arriver à nouveau, exactement de la même manière, sur un autre navire COSTA ou CARNIVAL de la même série.


Giovanna BOURSIER
Lesquels naviguent en ce moment ?

Massimiliano GABRIELLI – avocat des parties civile
En ce moment  …

  ______________________________

Giovanna BOURSIER en voix-off

Ce n’est pas rassurant.

Aux USA, 150 naufragés ont attaqué directement l’armateur CARNIVAL, propriétaire de COSTA CROISIÈRES.

D’après eux, l’erreur est en amont, dans la conception des navires.
______________________________

Giovanna BOURSIER
Qu’est-ce qui pourrait ne pas être correct dans la conception de tels navires ?

Michael VERHOVEN – étude JOHN EAVES
Tout d’abord, le manque de stabilité de ces navires, car ils sont plus volumineux au-dessus de la ligne de flottaison, où vous pouvez mettre des bars, des restaurants, des gymnases toutes les choses avec lesquelles vous pouvez faire de l’argent, tout ce qui est en dessous de la ligne de flottaison devient de plus en plus genre barges afin que les navires puissent accoster même dans les petits ports de la MEDITERRANEE, ils peuvent entrer dans le canal de la GIUDECCA*.
Conséquence, les navires de CARNIVAL se déséquilibrent, chavirent comme cela s’est produit au GIGLIO en quelques minutes, et vous devez évacuer tous les passagers y compris l’équipage
dans un temps très court.

  ______________________________

Giovanna BOURSIER en voix-off

La CONCORDIA avait 8 m de tirant d’eau et son château était haut de 50 m.

En ce moment, CARNIVAL projette de faire construite des navires qui seraient le double de elle : 8400 passagers et les règlements internationaux prévoient toujours 30 min pour les faire évacuer.
Même l’emplacement du matériel de bord serait faux.

 ______________________________
Michael VERHOVENétude JOHN EAVES
Genre les générateurs …

Giovanna BOURSIER
Pourquoi dites-vous ça ?Michael VERHOVENétude JOHN EAVES
Qui ne doivent pas, qui ne devraient pas être installés dans des zones facilement inondables. Mais ils le sont toujours, comme c’était le cas pour la COSTA CONCORDIA où les générateurs principaux ont été immédiatement inondés.

Giovanna BOURSIER
Et le générateur s’est cassé.

Michael VERHOVENétude JOHN EAVES
Il est tombé en panne, exact.

Giovanna BOURSIER
Il y a des organismes de certification de navires, non?

Page 19
Michael VERHOVENétude JOHN EAVES
Il y en a, en ITALIE c’est le RINA qui certifie l’aptitude à la navigation des navires.

  ______________________________

Giovanna BOURSIER en voix-off

Le 15 septembre, c’est la sentence du tribunal américain : il se déclare incompétent et le procès aura lieu en ITALIE attendu que c’est là qu’a eu lieu l’accident.

Pour délivrer un certificat de classe des navires et en vérifier la construction, en ITALIE il y a le RINA, Registre Italien Naval, un organisme public de droit privé, contrôlé par le Ministère des Transports. 

3 mois après le naufrage, l’avocat Cristina PORCELLI, de COSTA, a appelé l’ingénieur Paolo PARODI, toujours de COSTA, parce que le navire FASCINOSA que doit leur livrer FINCANTIERI aurait un manchon, qui est le cylindre à l’intérieur duquel tournent les axes, pas tout à fait parfait.

 ______________________________

Interception, au téléphone Cristina PORCELI 
Je voudrais vous demander une chose technique : est-ce que nous pouvons accepter la livraison du navire même si le manchon surchauffe et fonctionne mal ?Interception, au téléphone Paul PARODI
Eh, tout n’est jamais tout noir ni tout blanc dans cette sorte de choses.

Interception, au téléphone Cristina PORCELI
Certes.

Interception, au téléphone Paul PARODI
C’est-à-dire que si le manchon est brûlant, il ne faut absolument pas, le navire fonctionne avec un seul axe !
Mais tout dépend de comment dont faits les essais en mer.

Interception, au téléphone Cristina PORCELI
Non, mais, je vais vous dire, ce que je voudrais savoir moi, c’est si je peux accepter un navire avec un manchon qui a un problème, c’est si le RINA me donnera le certificat, pour finir ? je vous repose la question en ce sens.

Interception, au téléphone Paul PARODI
Non, mais le RINA, le RINA fait tout ce que veut FINCANTIERI !
Ensuite, vous pouvez décider de faire des essais en mer rigoureux, et là si tout se passe bien c’est terminé, si le navire devient brûlant, il doit revenir en bassin.

Interception, au téléphone Cristina PORCELI
J’ai compris. J’ai compris.Interception, au téléphone Paul PARODI
Mais vous pouvez aussi décider de faire des essais en mer moins rigoureux. Si vous présentez …

Interception, au téléphone Cristina PORCELI
Eh bien, c’est un des aspects …

Interception, au téléphone Paul PARODI
Eh non, d’après moi, ça finira comme ça, ils feront de faux essais en mer.Interception, au téléphone Cristina PORCELI
Bon, eh bien ce n’est pas un problème.

Interception, au téléphone Paul PARODI
Page 20
Parce que c’est l’intérêt de tout le monde de faire de faux essais en mer.Interception, au téléphone Cristina PORCELI
Oui, mais ça, c’est pas un … Parfait.

Interception, au téléphone Paul PARODI
Mais moi, je le vois finir comme ça à 90%.

Interception, au téléphone Cristina PORCELI
Je pense aussi, oui, oui, oui, bien sûr.

Interception, au téléphone Paul PARODI
Peut-être que COSTA n’a pas intérêt, en fait d’après moi COSTA n’a absolument pas intérêt à faire des essais très rigoureux, et en plus nous perdrions 2 semaines de croisière.

Interception, au téléphone Cristina PORCELI
Certes, bien sûr.

Interception, au téléphone Paul PARODI
Alors, peut-être que quelqu’un va dire, eh bien, faisons des essais tels que le navire puisse naviguer pendant les 6 prochains mois.

Interception, au téléphone Cristina PORCELI
Certes.
 

Interception, au téléphone Paul PARODI
Pendant ce temps-là, le navire fera la croisière à petite vitesse.

Interception, au téléphone Cristina PORCELI
Bien sûr.

Interception, au téléphone Paul PARODI
Rappelez-vous que c’est déjà arrivé, que nous prenions un navire avec une prescription de classe qu’il ne pouvait pas dépasser. Si je me souviens bien, c’était la CONCORDIA.

______________________________

Giovanna BOURSIER en voix-off

Pour interviewer un Administrateur délégué par COSTA, nous avons du insister pendant deux mois.

Nous sommes restés 15 jours au GIGLIO, mais il ne voulait même pas être filmé avec nous.

______________________________
Michael THAMM AD COSTA CROISIERES
Qu’est-ce que vous faites ?
______________________________

Giovanna BOURSIER en voix-off

Finalement, il nous accordera quelques minutes après une conférence de presse.

 ______________________________

Giovanna BOURSIER
Deux employés de COSTA qui ont été enregistrés ont dit qu’on fait des essais en mer truqués ?

Michael THAMM AD COSTA CROISIERES
Je ne suis pas au courant de ce coup de téléphone ni de ce dont il parlait.

Giovanna BOURSIER 

Page 21

* à VENISE

 

, , , , ,

Poster un commentaire

La CONCORDIA, une affaire nationale – pages 11 à 15

Giovanna BOURSIER
Page 11
Vous avez abandonné le navire avant que les passagers soient en sécurité ?

Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Non. 

Giovanna BOURSIER
Toute l’Italie est informée du fait qu’il y a un commandant à deux balles à bord, qui n’est pas capable de gérer une situation d’urgence et qui a pris ses jambes à son cou à partir du moment où il a pu sauter sur une chaloupe ?


Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Le navire m’est tombé dessus et du coup je n’ai plus rien eu de solide sous les pieds.

Giovanna BOURSIER
Vous me dites que vous avez glissé ? 

Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
On peut dire glissé, on peut dire tombé, la sensation de manquer et de se retrouver sur le canot.
T
out de suite, c’est-à-dire à l’interrogatoire de garantie, j’ai voulu décrire ce moment en donnant sa sensation particulière, mais je n’aurais jamais imaginé qu’on allait broder autant sur ce terme.
Le fait est que, quelques instants après, 
à côté de moi le commandant en second s’est jeté à l’eau, il ne pouvait pas faire autrement.

Giovanna BOURSIER
Vous êtes restés là ?

Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Nous ne sommes pas restés là parce que nous serions tombés à l’eau de toute façon !

 ______________________________

Giovanna BOURSIER en voix-off 

La version de SCHETTINO qui était sur un pont du navire du côté droit : « je n’avais pas le choix« , car le navire a coulé en basculant sur ce côté-là et le pont en question a fini sous l’eau.
En dessous, il y avait une chaloupe qu’un marin pris de  panique n’arrivait pas à désencastrer ; c’est pour cela qu’il aurait sauté dessus, l’aurait libérée, et peu de temps après serait arrivé sur les rochers.

 ______________________________

Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Je n’ai rien fait d’autre que d’éloigner la chaloupe et d’appeler les secours depuis elle … et de dire : « Messieurs, je suis le commandant et je ne suis plus à bord, je suis en difficulté, venez récupérer les personnes qui sont à la mer parce que moi, je ne peux rien faire de plus que ce que j’ai déjà fait ».
Donc, c’est moi qui l’ai dit.
Il m’aurait fallu trois ans pour prononcer trois mot à la suite.

  ______________________________

Giovanna BOURSIER en voix-off

Peu après, FERRARINI appelle le commandement de la Capitainerie à ROME pour demander davantage d’hélicoptères pour aller secourir à bord ceux qui sont restés sur le côté émergé, le côté gauche, et apprend au Commandant MANNA que SCHETTINO est arrivé sur la roche.

______________________________
au téléphone le colonel Leopoldo MANNA, commandement de la Capitainerie 
Il va coordonner de là ?
Que fait-il ?
 
au téléphone Roberto FERRARINI
Mais il dirige de là autant qu’il peut le faire, seulement, maintenant, il n’a pas les moyens d’y voir quoi que ce soit.
Je pense que je m’adresse à la bonne personne : j‘ai besoin de parler à quelqu’un de très qualifié pour atterrir sur la coque et, nous dirons, commencer à se rendre compte de la situation sur place.

  ______________________________

Giovanna BOURSIER en voix-off

Une demi-heure plus tard, le colonnel MANNA appelle directement SCHETTINO.

______________________________

au téléphone Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Le navire est pratiquement posé sur le côté.
au téléphone le colonel Leopoldo MANNA, commandement de la Capitainerie
Bien, oui monsieur, je vous suis bien.

au téléphone Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Le côté, tout le côté tribord est complètement immergé.

au téléphone le colonel Leopoldo MANNA, commandement de la Capitainerie
Oui monsieur.

au téléphone Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Sur le côté gauche, le premier officier et le commandant en second m’ont dit depuis la poupe : commandant, il y a une dizaine de personnes, un autre m’a dit 100, un autre a dit 150.

au téléphone le colonel Leopoldo MANNA, commandement de la Capitainerie
Oui, je comprends. 

au téléphone Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Une fois que nous nous sommes éloignés, quelques personnes qui étaient restées sur le pont ont glissé dans l’eau, à quelques chaloupes qui faisaient la navette entre la terre et le navire nous sommes revenus prendre ces personnes à la mer.

au téléphone le colonel Leopoldo MANNA, commandement de la Capitainerie
Très bien. Donc vous ne pouvez pas être sur et certain du nombre de personnes à bord.

au téléphone Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Non, je n’en suis pas certain.au téléphone le colonel Leopoldo MANNA, commandement de la Capitainerie
Non, c’est évident.

  ______________________________

Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Il conclut l’appel en disant qu’il me donne carte blanche, que je suis sa référence sur place.
Puis un autre officier m’appelle, lui aussi de la Capitainerie du Port, qui avait de toute évidence une toute autre vision de la chose.
Et alors là, si j’avais pu me douter que ce coup de téléphone serait utilisé après !

Parce que, voyez-vous, je ne comprends pas pourquoi l’un des enregistrements téléphoniques a été diffusé et l’autre pas.
Il a été fait un choix en amont ? c’est ce que je me dis.

 ______________________________

Giovanna BOURSIER en voix-off

L’enregistrement téléphonique est celui que tout le monde connait, celui du commandant DE FALCO qui appelle de LIVOURNE à 1 h 46.

______________________________

au téléphone, le commandant Gregorio DE FALCO
page 13
Ecoutez, SCHETTINO, il y a encore des personnes prisonnières à bord. Maintenant, vous allez aller sous ma proue du navire du côté droit, il y a une échelle de corde, vous montez sur cette échelle de corde et vous allez à bord du navire.

au téléphone Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Commandant, alors en ce moment, le navire est incliné.

au téléphone, le commandant Gregorio DE FALCO

J’ai compris.
Il y a des gens, écoutez-moi bien, il y a des gens qui descendent par cette échelle de corde de proue.

Vous, cette échelle de corde, vous la prenez en sens inverse, vous montez sur le navire et vous me dites combien de personnes il y a à bord et ce qui s’y passe.
C’est clair ?
Ecoutez SCHETTINO, peut-être que vous vous êtes sauvé de la mer, mais je vous sens vraiment très mal là, je vais vous mettre à l’aise tout de suite moi. Montez à bord, nom d’un chien ! 

au téléphone Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Commandant, s’il vous plaît.

au téléphone, le commandant Gregorio DE FALCOIl n’y a pas de s’il vous plaît.
Maintenant, vous prenez votre chaloupe et vous allez à bord.
Je surveille que vous remontez bien à bord.

au téléphone Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Je suis venu ici avec un canot des secouristes.
Je suis en bas, ici.
Je ne suis parti nulle part.

Je suis là.

au téléphone, le commandant Gregorio DE FALCO
Vous allez à bord !
C’est un ordre !
Vous ne devez pas penser à autre chose.
Vous avez déclaré l’abandon du navire, maintenant c’est moi qui commande.

Vous allez à bord.
C’est clair ?

au téléphone Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Mais vous vous rendez compte que tout est sombre et qu’on n’y voit plus rien ici ?

au téléphone, le commandant Gregorio DE FALCO

Et vous voulez rentrer chez vous, SCHETTINO ? tout est sombre et vous voulez rentrer chez vous ?

 ______________________________

Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA

Pour venir nous secourir, il faut comprendre ce qui se passe, non ?
Si je dis au téléphone « écoutez-moi, s’il vous plaît », écoutez-moi ! s’il vous plaît !  

En disant mais pour moi  » ici tout est sombre », je dis « mais je ne vois pas où elle est, cette échelle de corde ».
Je n’ai pas vu l’hélicoptère, mais j’ai dit « s’il vous plaît écoutez-moi», que nous essayons de nous comprendre.  

C’est le but.

Ensuite voyons ce que  ce qui s’est passé, essayons de récupérer les personnes qui sont dans l’eau, cela signifie que j’étais là, travaillant de mon côté autant que je pouvais.

 ______________________________

Giovanna BOURSIER en voix-off 

Pour SCHETTINO, avec le navire renversé sur le côté, il était difficile de remonter à bord parce que l’échelle était sous l’eau et celle de poupe était occupée par les gens qui cherchaient à descendre.

A cette heure-là DE FALCO devait le savoir parce que la Capitainerie de ROME devait lui avoir communiqué la situation attendu qu’elle était en contact avec FERRARINI qui venait de lui demander que davantage d’hélicoptères aillent intervenir à bord.

______________________________

Giovanna BOURSIER
Expliquez-nous pourquoi vous avez dit à SCHETTINO « retournez à bord » alors que le navire avait chaviré et qu’il ne pouvait pas revenir à bord ?
Puisque vous dites que le problème est de 0046.

 Page 14
Gregorio DE FALCO, Capitainerie de LIVOURNE
Vous me posez une question qui ne correspond pas à ce moment-là mais à d’autres circonstances.

Giovanna BOURSIER
Le Commandement de ROME communiquait avec vous ?

Gregorio DE FALCO, Capitainerie de LIVOURNE
Le Commandement de ROME ne correspondait pas avec moi à ce moment précis, mais cela a un rapport avec …
Je vous le répète, madame BOURSIER, cela a rapport avec une enquête qui …

Giovanna BOURSIER
Non, je veux juste dire que si le Commandement de ROME a communiqué ou pas avec vous est une chose importante.

Gregorio DE FALCO, Capitainerie de LIVOURNE
Maintenant, ça, je ne le sais pas.
Je suis ici pour autre chose.

Giovanna BOURSIER
Peut-être que ce n’était pas à vous de commander ?
Qui devait commander les opérations cette nuit-là ?

ROME ou LIVOURNE ?

Gregorio DE FALCO, Capitainerie de LIVOURNE
C’est une chose que vous pouvez demander au Commandement Général.

Giovanna BOURSIER
Pourquoi ne voulez-vous pas répondre ?

Gregorio DE FALCO, Capitainerie de LIVOURNE
Mais parce que j’ai fait ce que je devais faire à ce moment-là, nous avons posé des questions, nous avons lancé les interventions selon les besoins, puis nous avons eu une procuration.

______________________________

Milena GABANELLI - en studio

Bref, difficile de percer le mystère.

Le fait est qu’il y a un mois le commandant DE FALCO a été transféré dans un bureau où il se tourne les pouces.

Le héros national a fait appel, tant et si bien qu’il a été convoqué mercredi dernier devant le Parlement pour essayer de comprendre les raisons de sa dégradation et lui d’expliquer « parce que j’ai dit « cazzo » » ! 

Autrement dit, le Commandement de la Capitainerie, qui n’a pas voulu nous répondre, ni sur ça, ni sur autre chose, a mis deux ans pour décider que c’est un gros mot qui ne fait pas honneur à l’uniforme.

Par ailleurs, il est bien connu que dans la Marine, on parle un langage plus châtié.

Il est plus vraisemblable que la chaîne de commandement toute entière a sauté à la Capitainerie aussi et pas seulement sur le navire où il y avait en plus, et nous allons le voir, d’autres incertitudes.

  ______________________________

Giovanna BOURSIER en voix-off

Il ressort du procès en cours à GROSSETO que la CONCORDIA est partie avec la boite noire et un radar qui ne fonctionnaient pas bien.

Après le choc, certaines portes étanches ne le sont plus et ne retiennent pas l’eau qui entre par l’entaille.

Est-ce à cause de cela que le navire s’est penché ?

______________________________

Massimiliano GABRIELLI - avocat des parties civiles
Il est certain que cela a eu des conséquences sur les durées d’inondation et de naufrage du navire.

Alessandra GUARINI – avocat des parties civiles
Page 15
Le générateur d’urgence qui était censé entrer en service et assurer l’alimentation de tous les systèmes y compris ceux de sécurité et de sauvetage des personnes n’a pas fonctionné.

  ______________________________

Giovanna BOURSIER en voix-off

 Selon les experts des parties civiles, c’est à cause d’une erreur de conception que le générateur d’urgence n’a pas fonctionné, certaines chaloupes, les ascenseurs : au moment de l’impact, ils auraient du s’immobiliser au pont d’urgence, mais ils sont montés et descendus pendant encore 17 minutes, pour finalement s’immobiliser, portes ouvertes, mais sans la cabine devant.

______________________________

Giovanna BOURSIER
Tant et si bien que lorsque le navire chavire les gens tombent dedans, c’est-à-dire finissent dans le conduit …
Alessandra GUARINI – avocat des parties civiles
Malheureusement, on a retrouvé certains corps dans les conduits des ascenseurs, c’est vrai. 

Giovanna BOURSIER
Les chaloupes aussi ont eu des problèmes ?

Alessandra GUARINI – avocat des parties civiles
Absolument, oui.
La défaillance du générateur a compromis aussi le déploiement des bras des chaloupes ainsi que leur descente
En particulier, il est inscrit aux actes du procès que la chaloupe N°16 n’a pas été descendue justement à cause de ce problème et les personnes qui étaient dessus ont du en redescendre et tenter de traverser le navire, sur une regrettable suggestion des officiers présents, et beaucoup de personnes y ont perdu la vie.

Giovanna BOURSIER
Il semblerait que l’incompétence de l’équipage soit un autre facteur à considérer ?

Alessandra GUARINI – avocat des parties civiles
Prouvé et vérifié.
Le personnel de COSTA n’est absolument pas prêt et formé pour gérer les situations d’urgence.

Massimiliano GABRIELLI - avocat des parties civiles
Regardons qui ils ont mis dans l’équipe anti-entaille : ils ont mis un serveur.

  ______________________________

Giovanna BOURSIER
Qui est-ce qui doit vérifier, vous quand vous montez à bord vous le faites pour les cartes, je veux dire : qui est-ce qui doit vérifier avant de partir que tout fonctionne correctement concrètement ? 

Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Il y a un check-up de prévu qui devrait être fait, et qui doit être enregistré, et il y a des délégations que j’attribue aux différents officiers, au directeur des machines, aux médecins, aux infirmières, c’est à dire que tout le monde a quelque chose à faire.
Si cela n’est pas fait, est responsable celui qui n’a pas fait sa part de maintenance.

  ______________________________

Giovanna BOURSIER en voix-off

Il ressort de l’enquête que le Capitainerie du Port de LIVOURNE a menée immédiatement après le naufrage que bien que la langue de travail à bord ait été l’italien, une grande partie de l’équipage était étranger et ne le parlait pas.
Et certains ne parlaient pas non plus l’anglais.

______________________________

Page 16

 

 

, , , , ,

Poster un commentaire

La CONCORDIA, une affaire nationale – pages 6 à 10

Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Page 6
Je répète, vous saurez la vérité à la fin du procès.

Giovanna BOURSIER
Quand vous arrivez dessus, qu’est-ce qui se passe ?

Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Je vois cette écume qui se formait sur le rocher, qui m’indiquait la présence d’un bas-fond et à partir de là j’ai commencé une manœuvre d’évitement. Ce que je ne m’explique pas encore, c’est comment il est possible, il est pensable … c’est-à-dire que je ne connais pas les raisons pour lesquelles on n’a pas … ceux qui étaient chargés de contrôler le radar et tous le reste n’ont pas trouvé nécessaire de porter à mon attention que le navire se dirigeait vers les rochers !

Giovanna BOURSIER 
Il reste le fait que ce bateau ne devait pas passer et que vous êtes est responsable de ce fait.

Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Il y a tellement de règles internationales régissant la responsabilité des officiers de garde et du capitaine, que ces responsabilités doivent encore être évaluées et elles ressortiront du procès.

 ______________________________

Giovanna BOURSIER en voix-off

Il ressort des actes du procès que SCHETTINO était à table.
Il arrive en passerelle de commande 10 minutes avant l’impact, prend les commandes 6 minutes avant, une manœuvre étant en cours. 

Quand il voit l’écume, il essaie de contourner les rochers, ordonne d’abord à droite toute, puis pour ne pas taper avec la poupe, il dit à gauche, mais le timonier aurait fait le contraire.

 ______________________________


Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Le timonier commence à exécuter l’ordre que je lui ai donné, après quoi il a un temps d’hésitation, et il va du côté opposé, c’est-à-dire qu’il met la barre 20° à droite.
En toute logique, en mettant de nouveau le timon à droite, le navire n’arrête pas son accélération angulaire, d’où ce choc de la poupe à cause de ça.

Giovanna BOURSIER
Donc vous dites : s’il avait exécuté mes ordres il n’y aurait peut-être pas eu de choc.

Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
C’est ce que les experts disent aussi.

Giovanna BOURSIER
Le timonier ne comprend pas vos ordres ?

Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Bien qu’il me l’ait répété correctement en anglais, ce … l’ordre que je lui ai donné, mais finalement il a fait le contraire.

Giovanna BOURSIER
Je me demande : un commandant monte à bord et peut s’apercevoir seulement en haute mer que le timonier ne parle pas la langue ? ça se passe comme ça ?

Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Que voulez-vous que je vous dise ?

Giovanna BOURSIER
page 8
Ainsi, les règlements permettent qu’un commandant, sur un navire qui porte 4000 personnes, s’aperçoit en pleine mer que son timonier ne le comprend pas ?

Massimiliano GABRIELLI, avocat des parties civiles
Le problème est que SCHETTINO a utilisé comme personnel celui que lui fournit la compagnie, un personnel non préparé, sous-payé, il est clair qu’un timonier expérimenté de META DI SORRENTO va coûter 3-4000 euros, un timonier indonésien en coûte 1000.

  ______________________________

Giovanna BOURSIER en voix-off 

Le timonier indonésien RUSLI BIN, qui, trois mois après le naufrage, déclare qu’il était à la barre depuis 20 jours et faisait avant du nettoyage et de la peinture, ne s’est pas présenté au procès et a négocié sa peine.
Selon les journaux,
il a disparu
Après l’impact le navire est en black-out et continue vers le large du fait de son inertie, jusqu’à la hauteur d’un autre rocher, celui de la pointe GABBIANARA.

 ______________________________

Giorgio FANCIULLI
Je me promenais sur le port avec deux de mes amis, en levant les yeux, nous avons vu apparaître cet immense navire, super-silencieux qui avançait rapidement ici, en face de nous, il était vraiment proche, c’était bizarre.


Giovanna BOURSIER
Vous voulez dire qu’on n’entendait pas le moteur?


Giorgio FANCIULLI
Non, on n’entendait rien

Et à un moment tout s’est complètement éteint et nous n’avons plus rien vu pendant 10 secondes sur le fond noir de l’horizon  puis il a tourné et a continué à se garer devant nous
Il avait les deux feux allumés sur l’arbre principal, deux feux rouges allumés qui indiquent dans le jargon de la marine qu’on a perdu la maîtrise du navire et donc qu’il est certain que ce navire a un problème.

   ______________________________

Giovanna BOURSIER en voix-off 

Peu de temps après, la CONCORDIA tournera sur elle-même, mettant sa proue vers le port et dérivant vers le rivage.

  ______________________________

Le marin dans la barque
Petit à petit, elle s’est rapprochée de la falaise. Le Bon Dieu l’a mise là.

Giovanna BOURSIER
Pourquoi dites-vous le Bon Dieu ?

Le marin dans la barque
Eh, parce que si au lieu de venir là elle était allée 100 m plus loin, ils mourraient tous. Il y a 100-150 m de fond.

______________________________

Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
J’ai constaté que le navire se rapprochait de l’île parce qu’il dérivait en fonction des vent et du courant, et c’est pourquoi je me suis dit : je me laisse dériver vers les eaux peu profondes, je m’appuie sur le fond, après quoi nous procédons à l’abandon du navire.
Parce que là j’avais préparé la situation d’urgence.

Giovanna BOURSIER
En haute mer ?

Page 8
Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
En haute mer, en n’ayant pas d’appui, le navire se serait retourné et aurait coulé par la poupe. 

  ______________________________

Giovanna BOURSIER en voix-off 

On a dit aux passagers de mettre les gilets de sauvetage mais que tout était sous contrôle.

  ______________________________

 L’équipage
Nous avons la situation sous contrôle !
Retournez dans vos cabines, s’il vous plaît.
Pendant que nous finissons de résoudre le problème que nous avons, au moteur électrique un problème électrique au générateur, tout va bien

Si vous souhaitez rester debout ici, ok.
Mais je vous demande de bien vouloir aller dans votre chambre, de rester calmes et de vous asseoir.
Tout est sous contrôle! Okay ?
 

Pablo LAZARO, naufragé espagnol
J’étais assis à table, et j’entends un bruit en dessous trrrr, et mes pieds tremblaient.
Je suis mécanicien et j’ai le permis bateau, et j’ai senti le fond.
Alors je dis à ma femme et aux autres : ils nous prennent pour des imbéciles et ils ne nous disent pas qu’on a touché un rocher au fond.

Alors j’ai dit : allons mettre les gilets, vite, courons-y !

  ______________________________

Giovanna BOURSIER en voix-off 

L’abandon du navire est donné à 22h54, une heure après l’accident, et on commence à descendre les chaloupes

Les passagers sont maintenant en proie à la panique.
Le navire est incliné d’environ 20 ° sur sa droite, vers les rochers.

  ______________________________

 Milena GABANELLI en studio

Donc, SCHETTINO tente d’atténuer l’impact et donne des ordres au timonier indonésien qui semble ne pas comprendre.
Reste le fait que, quand un bateau a une avarie, il n’y en a qu’un seul qui doit prendre les décisions, donner l’alerte et coordonner l’équipage: le commandant qui n’obéit qu’à lui-même.
Au lieu de cela, SCHETTINO téléphone à son patron, c’est-à-dire à COSTA, et alors qu’il embarque de l’eau par le trou et que d’autres choses commencent à ne plus fonctionner sur le navire, ils sont au ​​le téléphone pendant plus d’une demi-heure.
Ce qu’ils se sont dit, après la publicité.

  ______________________________

 PUBLICITÉ

  ______________________________

Milena GABANELLI en studio 

Nous parlons du naufrage le plus important de notre siècle, celui de la COSTA CONCORDIA.
Donc, SCHETTINO est au commandement d’un navire de 4200 passagers, la langue officielle à bord est italien, mais il semble que peu le parlent parmi les mille membres d’équipage.
A 21h45 le navire heurte un rocher avec sa coque, une entaille dans la coque, les moteurs qui ne fonctionnent plus. Au lieu de donner immédiatement l’alarme, SCHETTINO a appelé son employeur, COSTA, qui dispose d’une unité de crise parce que ses navires portant des milliers de passagers à bord sont nombreux
à sillonner le monde.
Le responsable numéro un est en vacances dans les Caraïbes, le numéro deux est en vacances dans le Val d’Aoste, celui qui répond au téléphone est le responsable numéro trois, FERRARINI, qui semble plus préoccupé par les dégâts au navire que par les passagers.
Le fait est qu’ils perdent du temps à comprendre ce qu’il faut faire …

Peut-être pensaient-ils que le navire n’allait pas couler, mais ils devaient également être les premiers à savoir qu’en fait de « trous », sur ​​ce navire il y en avait aussi d’autres.

Page 9

Giorgio FANCIULLI
Suivant d’où venait le vent des sons divers arrivaient du bord, on pouvait entendre les cris des gens. Nous avons réalisé que probablement bientôt tous ces gens allaient être débarqués à terre.
Les premiers naufragés qui sont descendus étaient assez calmes.
Puis, progressivement, les autres avaient beaucoup plus peur parce qu’à bord la situation était devenue dramatique : au moment de monter sur les canots de sauvetage on avait fait monter les enfants, et que peut-être les parents étaient restés sur le navire.

  ______________________________

Giovanna BOURSIER en voix off

SCHETTINO est accusé de ne pas avoir informé immédiatement la Capitainerie du trou et ce qui se passait à bord, alors que pendant plus d‘une demi-heure il parle uniquement avec Roberto FERRARINI de la cellule de crise de la COSTA, dont les deux autres responsables sont en vacances. 

  ______________________________

Giovanna BOURSIER
Pourquoi personne n’a-t-il averti la Capitainerie ?
Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Ecoutez, je sais que j’ai averti FERRARINI. Giovanna BOURSIER
 FERRARINI vous a dit d’attendre ?

Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Je dis qu’il existe un coup de téléphone où il me demande si je n’ai contacté que lui et où je le lui confirme.Giovanna BOURSIER
J’attendais une autre réponse, la Capitainerie ne devait-elle pas être avertie immédiatement ?

Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Immédiatement après l’accident, nous étions en train d’évaluer les dégâts et moi j’ai averti FERRARINI.

Giovanna BOURSIER
Et c’est lui qui aurait du appeler la Capitainerie ?

Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Probablement.

  ______________________________
Giovanna BOURSIER en voix off

Par contre, les passagers terrorisés l’ont appelée et quand la Capitainerie a appelé le bord, il lui a été répondu « il y a un black-out » au lieu de « on a un trou ».
Une heure après l’accident, FERRARINI parlant pour COSTA, dit « nous sommes encore en train d’évaluer s’il faut donner ou non l’abandon du navire ». lequel sera donné avec un énorme retard, sans qu’ait été donné le signal de trou dans la coque même à l’équipage.

  ______________________________

Giovanna BOURSIER
Pourquoi a-t-il fallu une heure pour donner le signal d’alarme sur le navire ?
Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Page 10
Il a été donné au bout du temps qu’il a fallu pour comprendre exactement ce qui était en train d’arriver.
Parce qu’enfin, ils ont tous tant qu’ils sont rapporté l’inondation de 3 compartiments.
Giovanna BOURSIER
Et avec 3 compartiments ?
 
Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Le navire flotte avec 3 compartiments.
Giovanna BOURSIER
C’est-à-dire que c’est écrit sur les certificats ?
Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Autrement, on n’aurait pas les certificats de flottaison, non ?


Giovanna
BOURSIER

Donc, vous dites, puisque j’ai trois compartiments inondés, j’essaie de me rapprocher de la côte et puis ?

Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Nous essayons de bien comprendre comment sont les choses, nous prenons appui sur le bas-fond, à partir de là nous descendons tous. C’est tout.
C’est le principe.
Malheureusement, elle s’est renversée, et ce chavirement est du au fait qu’il y a eu malheureusement des dégâts dans d’autres endroits lors du choc. 

Giovanna BOURSIER
Mais vous ne le voyiez pas ?Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Eh non, l’ordinateur ne fonctionnant pas il n’enregistrait pas les données des sondes de niveau d’eau.

______________________________
Giovanna BOURSIER en voix offVers minuit, la pente augmente soudainjusqu’à ce que le navire ait chaviré en une demi-heure, complètement couché sur son côté droit.

 ______________________________

Pablo LAZARO, naufragé de la CONCORDIA
Les personnes, les casseroles, la vaisselle, volait, volait, je suis tombé, tout volait !

Anne DECIE naufragée de la CONCORDIA
Le navire, vous le voyez maintenant en plein jour, mais se lancer en pleine nuit, sauter dans l’eau dans le noir, arriver à terre trempé, sans avoir rien à se mettre, on se sent cassé, abandonné.
Quand je vois la photo de SCHETTINO qui aurait « glissé » sur sa chaloupe, je pense que nous étions des centaines à rêver d’être à sa place.
Quand nous sommes arrivés au port, il y avait du personnel de COSTA, avec les galons, qui avait déjà débarqué alors qu’il restait des centaines et des centaines de personnes sur le navire, les lâches !

______________________________

Giovanna BOURSIER en voix off

A la fin, il y a 32 morts.
Le cuisinier indien est toujours porté disparu.
SCHETTINO est accusé d’avoir abandonné le navire avant d’avoir mis en sécurité tous les passagers.
C’est interdit par le Code de la Navigation …

______________________________

Giovanna BOURSIER
Page 11
Vous avez abandonné le navire avant que les passagers soient en sécurité ?

Le souriceau se permet de rappeler qu’il était prévu un accueil sur l’ile pour essayer d’orienter des milliers de passagers. Les officiers avaient les galons, mais ils étaient en bleu marine, couleur de l’uniforme d’hiver. 

 ceci , de mémoire, est la dernière photo du Commandant SCHETTINO
il a quitté les membres de ce séminaire pour rejoindre la passerelle
le soir du 13 janvier 2012

Le souriceau se souvient du témoignage de ce couple de personnes âgées que nous avons récemment lu, réconforté par un « officier en blanc ». Témoignage fait sous serment. une énorme trouille rétroactive encore au ventre. 

Le souriceau se dit qu’il y a à prendre et à laisser dans ce que disent les gens à chaud en général.

, , , , ,

Poster un commentaire

La CONCORDIA, une affaire nationale pages 1 à 5

Page 1

LA CONCORDIA NATIONALE

par Giovanna BOURSIER

Giovanna BOURSIER
Quelle est votre qualification pour qu’on vous ait confié un navire avec 4000 personnes à bord ?
 

Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Je suis un commandant qui, à cette époque avait été désigné par une société armatrice pour faire … pour remplir mes fonctions.
 

Giovanna BOURSIER
Mais cette société qui vous a désigné comme vous le dites, comment se fait-il que maintenant elle dise que vous avez tout raté ?
 

Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
J’en réponds actuellement devant la loi.

 ______________________________

au téléphone Gregorio DE FALCO - Capitainerie du Port de LIVOURNE
Allo, ici DE FALCO de LIVOURNE, c’est au commandant que je parle ? 

au téléphone Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Oui, bonsoir commandant DE FALCO, ici SCHETTINO.

au téléphone Gregorio DE FALCO - Capitainerie du Port de LIVOURNE
Dites-moi votre nom s’il vous plaît.

au téléphone Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Je suis le commandant SCHETTINO, commandant.

au téléphone Gregorio DE FALCO - Capitainerie du Port de LIVOURNE
SCHETTINO ?

 
au téléphone
Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Oui.

au téléphone Gregorio DE FALCO - Capitainerie du Port de LIVOURNE
Regardez SCHETTINO, il y a des gens piégés à bord maintenant, vous allez y aller avec votre chaloupe

 
L’équipage

Tout est sous contrôle, ok ?


au téléphone Gregorio DE FALCO - Capitainerie du Port de LIVOURNE

Ecoutez SCHETTINO, peut-être que vous vous êtes sauvé de la mer , mais je vous sens vraiment très mal là, je vais vous mettre à l’aise tout de suite moi. Montez à bord, nom d’un chien ! 

au téléphone
Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Commandant, s’il vous plaît !

L’équipage
Nous vous demandons de bien vouloir retourner à votre cabine.

au téléphone Gregorio DE FALCO - Capitainerie du Port de LIVOURNE

Page 2 
Il y a déjà des cadavres SCHETTINO, allez ! Allez à bord, c’est un ordre.

 _____________________________

Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Comment est-il possible qu’un sauveteur ne comprenne pas ? Il ne comprend pas qu’est un navire en perdition et il commence à poser des questions.


Giovanna BOURSIER
Toute l’Italie est informée du fait qu’il y a un commandant à deux balles à bord, qui n’est pas capable de gérer une situation d’urgence et qui a pris ses jambes à son cou à partir du moment où il a pu sauter sur une chaloupe ?

Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Le navire m’est tombé dessus. Je n’avais pas d’autre option que de me jeter à l’eau ou de sauter sur la chaloupe.
 

Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Je veux me limiter à cette brève déclaration à propos de toutes les choses qui ont déjà été dites, redites, répétées à la télévision, dans la presse, mais pas avec l’intention de me disculper, juste pour clarifier les choses.

______________________________



Giovanna BOURSIER en voix-off
Clarté également sur comment sont construits ces navires.
Au téléphone, deux employés de COSTA CROISIÈRES

 ______________________________

au téléphone, Cristina PORCELLI - COSTA CROISIÈRES
Est-ce qu’on peut nous livrer le navire même si l’arbre surchauffe et fonctionne mal ?   

au téléphone, Paul PARODI
COSTA CROISIÈRES
Vous pouvez également choisir de faire les essais en mer moins stricts.

au téléphone, Cristina PORCELLI - COSTA CROISIÈRES
Ok euh …

au téléphone, Paul PARODI - COSTA CROISIÈRES
Oh non, d’après moi, ça se passera comme ça, ils vont faire des essais en mer factices. Pendant lesquels, le navire de croisière n’ira qu’à basse vitesse.

au téléphone, Cristina PORCELLI - COSTA CROISIÈRES
C’est clair.

au téléphone, Paul PARODICOSTA CROISIÈRES
Rappelez-vous que cela s’est déjà produit sur ​​un navire, que nous avons pris avec l’interdiction de dépasser une classe, si je ne me trompe pas c’était la CONCORDIA.

 ______________________________

Milena GABANELLI en studio
Bonne soirée.
Alors
, un avocat et un ingénieur de
COSTA CROISIÈRES discutent au téléphone sur les procédures de test d’un navire et parlent de tests truqués en mer.
Ça commence bien.
Donc, la CONCORDIA.  

Nous avons assisté tout l’été à la résurrection de l’épave quasiment en direct cependant que le procès qui concerne l’un des naufrages les plus impressionnants de notre siècle touche à sa fin.
Accusé, ce commandant à deux balles qui se trompe de route et abandonne le navire.  

Pour la première fois depuis la nuit du 13 Janvier 2012, le commandant SCHETTINO nous dit sa version des faits.
Mais il y a aussi les enregistrements téléphoniques, l’enquête des avocats des victimes et des survivants et puis l’histoire du timonier qui ne comprend pas les ordres. 

Page 3
Giovanna BOURSIER essaye de reconstituer ce qui s’est passé cette nuit-là.

______________________________ 



Giovanna BOURSIER en voix-off
Ils photographient une chose qui n’existe plus : la Concordia. Le 23 Juillet, elle est partie de l’ile du GIGLIO pour GÊNES. On l’a faite flotter, on lui a mis des ailes et on l’a bénie.

______________________________ 

Une dame
Maintenant, ça fait un peu mal au cœur, car d’une certaine façon en 2 ans et demi on s’y était habitués


Giovanna BOURSIER
Elle est devenu une partie de l’histoire du GIGLIO ?

La dame
Oui, oui, tant et si bien que nous, gigliesi, nous l’avions surnommée la Belle au Bois Dormant.
 

La dame 
J’ai assisté aussi à la tragédie quand elle s’est produite, je ne peux plus parler parce que je vais pleurer.

______________________________ 

 
Pablo LAZARO - naufragé de la CONCORDIA
Le navire est ressuscité, mais l’image de cette fin n’ efface pas le souvenir d’une histoire tragique cette nuit-là j’aurais pu finir sous l’eau je n’arrive pas à l’oublier.

______________________________ 

 
Giovanna BOURSIER en voix-off

La CONCORDIA est de retour à GÊNES où elle est née, construite par FINCANTIERI à SESTRI PONENTE.
Ils ont appelé ainsi pour évoquer la paix entre les nations européennes, longue de 300 m elle est une ville flottante parmi les plus grandes de l’époque : 4.000 personnes à bord,
équipage et passagers, 1500 cabines, 4 piscines, 1 spa, 5 restaurants, 13 bars, théâtre, discothèque, salle de jeux, des terrains de sport. Ils ont lancée en 2006, mais la bouteille ne s’est pas cassée…

Elle fait naufrage en janvier 2012, la nuit du vendredi 13, elle avait quitté CIVITAVECCHIA, directement pour MARSEILLE, BARCELONE, PALMA DE MAJORQUE, CAGLIARI et PALERME. Mais elle tourne vers le GIGLIO pour aller le saluer, c’est-à dire passer le plus près possible de sa côte. 

Le commandant SCHETTINO planifie la route à 1 demi-mille nautique, à environ 1 km.
Et COSTA dit qu’il ne savent rien des inchinos !

 ______________________________ 

Franco PORCELLACCHIA - chef du projet technique de la CONCORDIA - COSTA
CROISIÈRES

Pour moi, l’inchino est un  mot que je ne connais pas et je ne connais pas, je sais pas ce que c’est, je sais que ça se dit parce que, en parlant avec les commandants, ils m’ont dit : nous faisons l’inchino dans le Golfe du Lion, cela  voulait dire que quand la mer est grosse ils passaient un peu plus près des côtes, et c’est la seule fois où j’ai entendu parler d’une manière pratique de l’inchino.
Ensuite, la deuxième fois que j’ai entendu parler d’inchino, c’est quand on a parlé de l’inchino au GIGLIO.

C’est un terme peu utilisé, même dans notre monde.
 

Giovanna BOURSIER
C’était un salut, non

C’était une façon d’être vu, est-ce quelque chose de raisonnable ?

Franco PORCELLACCHIA - chef du projet technique de la CONCORDIA - COSTA
CROISIÈRES

Page 4
Il n’est pas raisonnable du tout de venir aussi près de la terre à la vitesse où ils allaient.
Donc c’est une imprudence, je dirais même un manque de maîtrise du navire.

______________________________ 


Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA

Si la distance à la côte prévue est respectée, ce n’est absolument ni une imprudence ni un manque de maîtrise du navire.

Giovanna BOURSIER
Mais en quel sens était-elle prévue ?

Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Avant de partir, on planifie la route, et donc la route est tracée sur la carte et montrée à tous les officiers de garde, donc ils savaient tous que le navire passerait à un demi-mille de la côte. C’est une pratique fiable qui a été effectuée.

Giovanna BOURSIER
Mais à moi, COSTA a dit qu’ils  ne savaient même pas quon faisait ces passages, les inchinos ?

______________________________ 

 
Giovanna BOURSIER en voix-off 

6 mois plus tôt, le 14 août 2011, il est écrit sur le programme du bord que la CONCORDIA fera l’inchino : « à 21 h 30 environ, nous saluerons l’ile d’un coup de sirène ».
Le commandant était alors GARBARINO et le lendemain, la maire du GIGLIO, ORTELLI, lui écrit : « un spectacle unique, devenu une tradition immuable dont je suis honoré ». Il prie de bien vouloir faire part de sa reconnaissance à COSTA CROISIERES « qui, depuis des années maintenant, distingue l’ile en lui faisant cette récompense ».

GARBARINO répond par retour du courrier « c’est la seconde fois que je fais le passage rapproché au GIGLIO. Cela a été une expérience merveilleuse il y a trois ans et elle a été aussi émouvante cette année grâce à la publicité que vous avez faite sur GIGLIONEWS ».

Ainsi on faisait des inchinos au GIGLIO depuis des années, et tout le monde le savait.

______________________________ 

Armando SCHIAFFINO – ancien maire à ISOLA DEL GIGLIO
Lorsque ces transatlantiques passaient, c’était assez impressionnant de les voir aussi près de la côte au point que je me suis souvent volontiers retourné vers ma femme en plaisantant et en lui disant qu’un de ces jours nous allions nous retrouver avec un transatlantique dans la cuisine.

Giovanna BOURSIER
Excusez-moi mais vous les voyiez passer depuis des années, vous-même avez été maire et personne ne vous a dit : ne faites pas cette folie ?

Armando SCHIAFFINO – ancien maire à ISOLA DEL GIGLIO
Non, au contraire, la population était assez, disons, je ne dirai pas contente, mais curieuse de le voir.

Giovanna BOURSIER
Non, je veux dire la Capitainerie du Port.

Armando SCHIAFFINO – ancien maire à ISOLA DEL GIGLIO

Non, non, non, absolument pas.

______________________________

Giovanna BOURSIER en voix-off 

Ce soir-là, la CONCORDIA heurte un rocher, à 200 m de la côte. Il est 21 h 45. L’entaille dans la coque fait 70 m de long.

______________________________ 

Page 5
Le marin sur la barque
Ils venaient de CIVITAVECCHIA, ils ont probablement vu qu’ils allaient sur le rocher, ils ont dit au timonier, à tribord toute pour l’éviter, seulement, en allant à droite la queue du navire, la poupe du navire est allée taper sur le rocher.

 Giovanna BOURSIER
Vous voulez dire qu’il ne savait pas qu’il y avait ce rocher ?

 Le marin sur la barque
Eh, il ne savait pas … mais il y est sur les carte, eh ! Il y a toujours été, ici !

 Giovanna BOURSIER
 Alors personne ne regardait ?

 Le marin sur la barque
 Eh, je ne sais pas … une distraction, je ne sais pas !

______________________________

Giovanna BOURSIER
Vous, où étiez-vous ?

Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
J’étais monté en passerelle pour rendre hommage à l’ile.

Giovanna BOURSIER
Donc, vous étiez sur la passerelle de commandement ?

Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Je venais d’arriver sur la passerelle de commandement, oui

Giovanna BOURSIER
Vous deviez être sur la passerelle de commande pendant le passage au GIGLIO ?

Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Je n’étais pas obligé d’y être parce que tous ont la certification adéquate pour effectuer la navigation à demi mille de la côte.

Giovanna BOURSIER
Personne ne remarque les rochers ?

Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Non.

Giovanna BOURSIER
Alors vous ne saviez pas qu’il était là ?

Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Écoutez, ceci fait l’objet des enquêtes au procès.

Giovanna BOURSIER
Mais pourquoi va-t-on ensuite ainsi près ? Cest-à-dire, pourquoi le bateau nest-il  pas à 1 km ?

Francesco SCHETTINO - ancien commandant de la CONCORDIA
Page 6
Je répète, vous aurez une vérité à la fin du procès

, , , , ,

Poster un commentaire

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :