Archives de la catégorie Commandant SCHETTINO

Concordia: le immagini mai viste da Corriere Nazionale il Cittadino oggi

Concordia: le immagini mai viste da Corriere Nazionale il Cittadino oggi.

, , ,

Poster un commentaire

“Così ho dimostrato in aula che De Falco non fece l’eroe” da Corriere Nazionale il Cittadino oggi

“Così ho dimostrato in aula che De Falco non fece l’eroe” da Corriere Nazionale il Cittadino oggi.

avec la traduction en français sur le blog Verità per la CONCORDIA

,

Poster un commentaire

Le scialuppe e quell’ammaino contestato. da Corriere Nazionale il Cittadino oggi

Le scialuppe e quell’ammaino contestato. da Corriere Nazionale il Cittadino oggi.

avec la traduction en français sur le blog Verità per la CONCORDIA

, , , , , ,

Poster un commentaire

On l’a appelée « LA MAUDITE », la belle nef blanche.

soi-disant depuis son baptême raté par des individus qui n’avaient encore rien écouté de leurs cours de Sciences Physiques.

Alors qu’il aurait été si facile de placer le point d’attache de la cordelette au bout duquel était fixée la bouteille de champagne sur une grue à l’extérieur du navire, comme ça :

ils l’ont placée comme ça, chichement :

résultat, l’élan coupé par le plat-bord, elle ne s’est pas cassée.

C’est le pendule de GALILEE que vous avez pu voir se balancer ainsi en TP-cours car vous aviez des mesures à faire.

Observons les deux mouvements au ralenti à partir de 1 min 05 s :

Oui, le pendule remonte à la même hauteur où sa vitesse devient nulle. 

Seulement, au passage à l’altitude où elle doit frapper la coque, la bouteille n’a pas la même vitesse.

Le « pendule » a perdu une partie de son énergie en frappant l’obstacle.

Pour la vérification expérimentale à grande échelle sur un paquebot blanc, revoir la seconde vidéo.

Vos professeurs d’antan vous ont peut-être infligé les équations correspondantes (un tout petit pdf d’une page même pas, ceux qui ne l’ouvrent pas je prends les noms)
http://www.ast.obs-mip.fr/users/perez/thermodynamique/Thermo01-01.pdf

Mais les journalistes de l’époque en chœur : « tout le monde sait que cela est un signe de malheur pour le navire et ses occupants ». 

Quand je dis « l’époque », c’est après l’accident, bien sûr.

Au XXIème siècle !à terre,

les pieds dans leurs pantoufles,

n’ayant jamais vu

ni aucun de leurs proches

LA CONCORDIA elle-même !

faire appel à la superstition !

Pauvre science !
_____________________________________________________________________________

Je constate qu’à l’heure où la démolition est commencée, nous avons eu la même idée, krn et moi :

http://krn-defouloir.blogspot.fr/2014/09/des-navires-baptises.html

http://krn-defouloir.blogspot.fr/2014/09/un-hasard-pas-tout-fait-hasardeux.html

, , , , , ,

2 Commentaires

Jacob RUSLI BIN ? il avait témoigné tout de suite, spontanément

Le procès-verbal de sa déposition est en ligne depuis une éternité en ITALIE là :
http://www.quotidiano.net/file_generali/documenti/PDF/2012/01/timoniere.pdf

C’est l’introduction, le cadre juridique.  

Voici le contenu :

Depuis combien de temps étiez-vous embarqué sur la CONCORDIA ?
J’ai embarqué le 21 octobre 2011 et j’ai commencé à être de garde en passerelle en tant que marin timonier le 21 décembre 2011.

Avez-vous été de timonier sur d’autres navires ?
Je suis timonier chez COSTA depuis 2004.

Quels sont vos tours de garde à bord ?
Je suis de garde de 08:00 à 12:00 et de 20:00 à 24:00

Pouvez-vous préciser les tâches du timonier à bord du navire ?
Je maintiens le cap selon les consignes données par l’équipe de commandement. Parfois je surveille le pilote automatique réglé sur la route choisie lors de la phase de planification du voyage.
De plus je surveille les points de repère importants sur la côte, aidant en cela l’Officier de Garde en passerelle pendant la navigation.

Le jour du 13 Janvier 2012 vous étiez de tour de garde entre 20:00 heures et 24:00 heures ?
Oui.

Depuis le départ du Navire de CIVITAVECCHIA avez-vous enclenché le pilote automatique ?
Quand le Pilote de CIVITAVECCHIA est descendu, la navigation de sortie de port était terminée, d’après ce que m’a dit lors du passage des consignes le timonier précédent de nationalité Philippine, qui se nomme MARLON et dont je ne me rappelle pas le nom de famille, le pilote automatique étant réglé sur le cap 201° jusqu’à environ 20:45 lorsque le 1er Officier AMBROSIO m’a donné l’ordre de passer en mode manuel.

mais ils ne sont pas allés en TUNISIE, une erreur de touche du collègue secrétaire qui n’y connaissait rien sans doute
à 301° ils vont bien vers L’ARGENTARIO

Les autres fois où vous êtes passé entre l’ile du GIGLIO et le promontoire de L’ARGENTARIO, avez-vous toujours navigué en mode manuel ?
Oui.

Les autres fois, à quelle distance de l’ile du GIGLIO naviguiez-vous ?
Je ne me rappelle pas de la distance parce que je ne vois ni le Radar ni la carte nautique, je ne fais que maintenir le cap qu’on m’ordonne, même si je me souviens qu’on passait toujours à la même distance entre l’ile du GIGLIO et le Promontoire de L’ARGENTARIO en maintenant le cap au 290°.

cap 290°, plus le souriceau pénètre dans le triangle des trois côtes, plus il se cogne au GIGLIO s’il continue tout droit sans tourner

Pour le passage entre l’ile du GIGLIO et le Promontoire de l’ARGENTARIO, le Commandant était-il sur la passerelle ?
Chaque fois que nous passons dans la zone de l’ile du GIGLIO, le Commandant monte et reste sur la passerelle, cette fois il est arrivé peu après 21:00, même si je ne me souviens pas de l’heure exacte.
Je précise qu’à ce moment-là, en plus de moi et le Commandant, sur la passerelle, il y avait aussi le 1er Officier AMBROSIO, le 2d Officier URSINO, le 3ème Officier CORONICA, un Élève-Officier de Couverture dont je ne me rappelle pas le nom, je me souviens seulement de son prénom : Stefano, et deux autres personnes dont je crois qu’elles faisaient partie de l’Hôtellerie.

Avez-vous vu à ce moments-là le Commandant consommer des boissons alcoolisées ?
Non, je ne l’ai jamais vu boire de l’alcool en passerelle.

Est-ce que la route suivie lors de la navigation du 13 courant était la même que celle suivie lors des précédents passages dans cette zone ?
NON, en ceci que je me suis rendu compte que nous passions très près de l’ile du GIGLIO.

les vibrations qui sont remontées depuis la salle des machines ?

Pouvez-vous nous décrire la navigation pendant le passage entre l’ile du GIGLIO et le promontoire de L’ARGENTARIO ?
A 20:45, le premier Officier m’a ordonné de passer en mode manuel et de rejoindre et maintenir le cap 290° à une vitesse de 15 nœuds

A environ 0,5/1 Mg de la côte de l’ile du GIGLIO

 ??? sais pas ce que ça veut dire

sûrement 0,5 mille nautiques (sans garantie)

le Commandant SCHETTINO, après avoir passé à peu près 10 minutes converser avec le personnel d’Hôtellerie présent en passerelle, a pris possession de la garde et après encore 10 minutes environ a ordonné de se régler sur 10° de barre à droite jusqu’au cap 310° et une minute après, il ordonnait en hurlant frénétiquement « à droite toute ».

 ???

Tout de suite après cet ordre, j’ai entendu un grand coup du côté gauche de la poupe du Navire et immédiatement, le Commandant qui ordonnait « à gauche toute » et encore « à droite toute ».

mmmmmm – à vérifier la successionLe timonier a compris que le Commandant lui disait de passer au cap 310°

puis, étant arrivé ou pas au cap 310° d’après ce document, il a fallu faire la chicane pour éviter l’écueil effleurant du SCOLE :
1°/  à droite toute
2°/  à gauche toute
3°/  à droite toute.

http://video.gelocal.it/iltirreno/dossier/costa-concordia/costa-concordia-francesco-schettino-il-timoniere-non-ha-capito-i-miei-ordini/33945/34690

J’ai exécuté instantanément tous les ordres qui m’ont été donnés jusqu’à ce qu’après la dernière manœuvre un tas d’alarmes se déclenchent et qu’il n’y ait plus de courant, tandis que simultanément l’éclairage d’urgence s’allumait et les systèmes de propulsion s’arrêtaient.
oui, ben non, pas tout-à-fait  : il est allé d’abord à gauche avant de rectifier
Après le choc, le navire s’est incliné vers la gauche d’environ 15°, l’inclinaison augmentant au fur et à mesure que le temps passait. 

Vous rappelez-vous si le Commandant a contacté les Garde-Côtes ou a été contacté par eux après le choc ?
Non, je ne peux pas me rappeler si le Commandant a contacté les Garde-Côtes ou vice-versa, parce que j’étais en proie à la panique, toutefois, je peux affirmer que j’ai entendu le Commandant communiquer en italien avec le VHF.

le VHF étant la radio marine (Very Hight Frequency, très haute fréquence) en général, le Canal 16 étant LA fréquence réservée aux cas de détresse

Avant l’accident avez-vous entendu quelqu’un à bord utiliser le VHF pour communiquer ?Non, le VHF n’a pas été utilisé pendant les moments qui ont précédé l’accident.

Qu’est qui s’est passé en passerelle tout de suite après le choc ?
Je suis resté au timon et j’ai vu arriver tous les officiers de couverture en passerelle, sans comprendre ce qu’ils disaient.

Combien de temps êtes-vous restés en passerelle après l’accident ?
J’y suis resté environ 30 minutes, jusqu’au signal d’alarme, 7 coups de sifflet brefs suivis d’un long.

Qu’avez-vous fait après qu’ait retenti le signal d’alarme ?
Je suis allé au canot de sauvetage N°8, pont 4 du côté
gauche, là où je devais aller d’après le plan d’alarme à bord qui me
donne la responsabilité d’aider les personnes à embarquer, de descendre
la chaloupe et enfin de la conduire. J’ai trouvé la chaloupe déjà pleine
de passagers et quelques membres de l’équipage prêts à la faire descendre. L’équipage de la chaloupe était composé de moi, un charpentier, un mécanicien, un cuisinier et un pâtissier dont je ne me rappelle pas les noms.
Je ne me souviens pas combien de temps est passé entre mon arrivée sur le pont 4 et le signal d’abandon du navire.
Tout de suite après qu’ait retenti ce signal, nous avons descendu la chaloupe et nous sommes allés au port où nous avons débarqué près de 150 personnes et nous sommes immédiatement revenus près du bord en récupérant environ une dizaine de personnes qui avaient sauté à la mer.
Avez-vous eu des contacts avec les officiers de bord ou avec le personnel de COSTA depuis l’accident ?
Non, je n’ai parlé avec personne.
… et c’est la fin : le cadre juridique et les signatures …

Nous savons déjà que la chicane pour éviter le choc avec LE SCOLE n’a pas pu réussir à cause, entre autres peut-être, de l’erreur du timonier.

Pourquoi diable n’avaient-ils pas tourné avant ? 

RUSLI BIN semble convaincu de passer pile au milieu de toutes les côtes en allant tout droit en gardant le cap 290° !

, , ,

3 Commentaires

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :